Travail : qu’est-ce que le « quiet quitting », popularisé par les réseaux sociaux ?

Publié le 26/09/2022 - 12:01
Mis à jour le 26/09/2022 - 11:49

Si vous êtes un utilisateur de TikTok, vous avez forcément déjà vu passer des vidéos en rapport avec le "quiet quitting". Comprenez "démission silencieuse" en français. On vous explique, en quelques mots, en quoi consiste cette pratique.

 © Pixabay
© Pixabay

Depuis plusieurs semaines, les réseaux sociaux (et principalement TikTok) ont popularisé un nouveau terme en rapport avec le monde du travail : le "quiet-quitting".

La "démission silencieuse", en français, consiste à quitter son travail mentalement, et non physiquement. C’est à dire faire le strict minimum, en respectant scrupuleusement l’intitulé des tâches confiées. Ni plus, ni moins. On arrive à l’heure, on fait le job, simplement et efficacement, sans pousser au-delà des horaires établies.

"Quiet-quitting" =/= travailler moins

Selon les internautes, ce phénomène est en partie une réponse à l’ancienne génération, qui « accuse souvent les jeunes d’être fainéants et de profiter du système ». L’objectif, soutenu par les principaux concernés, serait quant à lui de ne plus « se tuer à la tâche et risquer sa santé pour une entreprise qui n’en a rien à faire » de leur personne.

Pour résumer, l’objectif du "quiet quitting" ce n’est pas de travailler moins, mais de ne plus en faire trop.

Une vague historique de démissions post-Covid

Rappelons qu’en France, entre fin 2021 et début 2022, le nombre de démissions (physiques, cette fois) a atteint un niveau historique, avec près de 520.000 démissions par trimestre, dont 470.000 démissions en CDI.

Une prise de conscience post-Covid pour certains, qui préfèrent « faire un métier de passion plutôt qu’un métier alimentaire, quitte à être payé moins ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

À quoi ressemble la nouvelle base nautique d’Osselle ?

La nouvelle base nautique d'Osselle, renommée Les lacs d'Osselle, entièrement rénovée, a été inaugurée jeudi 18 juillet 2024 en présence notamment d'Anne Olszak, maire d'Osselle-Routelle, d'Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Ludovic Fagaut, vice-président du Département du Doubs et Patrick Ayache, vice-président en charge du tourisme de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

En images : cérémonie, village des armées et défilé du 14 juillet

De nombreux Bisontins et Bisontines se sont donnés rendez-vous ce dimanche 14 juillet 2024 sur le parking Chamars pour assister à la dernière cérémonie de prise d’armes du Général Rondeau et visiter le village des armées. Les spectateurs ont également pu assister au défilé à pied et motorisé des forces armées avec la présence de blindés sur le Boulevard Charles de Gaulle.

La Biscuiterie Billiotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billiotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Recette du week-end : le cocktail rhubarbe et fraise des bois du restaurant Épicéa à Besançon

Pour ce week-end des 13 et 14 juillet 2024, comme le soleil semble avoir fait son grand retour, nous vous proposons une recette de l'un des sublimes coktails proposés par Camille et Bastian les chefs du restaurant Épicéa à Besançon. Voici deux versions avec ou sans alcool de leur cocktail du moment à l'eau de rhubarbe, fraise des bois et gin. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.19
partiellement nuageux
le 19/07 à 00h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
98 %