Travailleurs frontaliers : comment cela se passe-t-il après une perte d'emploi ?

Publié le 11/09/2018 - 17:15
Mis à jour le 11/09/2018 - 17:18

Perte d'emploi, inscription pour une recherche d'emploi après un licenciement ou encore prélèvement à la source, comment cela se passe pour les frontaliers ? L'association des transfrontaliers franco-suisse nous donne quelques clés pour cette rentrée 2018.  

douane, frontière
© Hélène Loget
PUBLICITÉ

Pour ceux qui perdent leur emploi et veulent s’inscrire sur les listes de recherche d’emploi, faut-il le faire en France ou en Suisse ? L’association des transfrontaliers rapporte que la Confédération a « bien confirmé cet été que le frontalier licencié pouvait s’inscrire dans les offices de placement du canton de son dernier emploi ». Ainsi, il est donc inscrit sur les lites des chômeurs du canton et a accès aux offres des entreprises. Il doit aussi « être accompagné dans sa recherche d’emploi ». 

L’association invite désormais tous les frontaliers licenciés à se rendre dans leurs ORP pour s’inscrire et bénéficier pleinement de leurs services. S’il y a des dysfonctionnements, le GTE demande à chacun de lui signaler rapidement tout problème rencontré afin que nous puissions le faire remonter. « Attention, cette démarche reste complémentaire de l’inscription auprès de Pôle emploi en France. L’indemnisation du chômeur frontalier étant toujours prise en charge par la France », précise l’association.

Indemnisation des chômeurs frontaliers par la Suisse

« Le 21 juin 2018, les ministre des Affaires sociales de l’Union européenne ont trouvé un accord sur un nouveau mécanisme d’indemnisation chômage des frontaliers par le pays d’emploi et non plus par le pays de résidence », souligne l’association. Même si ce changement semble intéressant pour les frontaliers, l’association met en garde, car des questions majeures demeurent :

  • « La durée d’indemnisation en Suisse est plus courte qu’en France. Le projet ne contient pas de dispositions qui obligeraient l’Etat de résidence à prévoir le versement d’une allocation subsidiaire ou complémentaire pour obtenir la même durée d’indemnisation qu’en France.
  • En cas de maladie, le frontalier percevra des indemnités journalières de façon restreinte, ces dernières étant rattachées à l’existence d’un lien juridique avec l’employeur suisse.
  • La question du frontalier âgé ayant épuisé ses droits à indemnités de chômage, mais n’ayant pas encore atteint l’âge de la retraite est également cruciale et n’a pas été prise en considération dans le projet. Actuellement, ces frontaliers peuvent bénéficier, en France, d’un maintien de droit des allocations chômage jusqu’à la perception de la retraite suisse. Le projet ne prévoit pas de solution et les frontaliers âgés seront dans une situation dramatique entre la fin de la période de chômage suisse et la liquidation de la retraite ».

Et le prélèvement à la source ?

« Comme tout contribuable français, le travailleur frontalier est tenu de déclarer ses revenus… tous ces revenus. Pour eux, la retenue à la source prendra la forme d’un acompte contemporain pour tous les revenus de source étrangère imposables en France mais versés par un débiteur établi hors de France (salaires et rentes), ainsi que pour les revenus sans collecteur (revenus fonciers) », indique l’association avant de poursuivre  » A cette fin, le frontalier a dû renseigner ses coordonnées bancaires lors de sa dernière déclaration de revenus. En aucun cas, l’administration fiscale française ne communiquera les taux aux employeurs ou aux caisses de retraites suisses ». 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.82
ciel dégagé
le 25/08 à 0h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1018.88 hPa
Humidité
89 %

Sondage