Trous dans les trottoirs : Vivre aux Chaprais passe à l'action !

Publié le 09/05/2010 - 17:09
Mis à jour le 16/04/2019 - 13:41

Depuis de nombreuses années, l’association Vivre aux Chaprais réclame un plan d’urgence de réfection des trottoirs particulièrement dégradés aux Chaprais. Lors d’une réunion qui remonte à deux ans, avec le service de la voirie, cette situation avait été évoquée et il nous avait été répondu qu’il ne fallait pas confondre des trottoirs pas très beaux d’aspect avec des trottoirs dangereux.

Des petit trous, des petits trous, toujours des petits trous sur les trottoirs bisontins ! A l'époque, une liste des points dangereux avait été établie et les services de la ville en ont réparé un certain nombre ce printemps.

Mais, avec l’hiver rigoureux que nous venons de subir, la situation s’est aggravée et de nouveaux trous se sont formés, qui, pour la plupart n’ont pas été traités. Certes le service Proximcité, lorsqu’il est saisi, agit avec efficacité, mais l’importance du phénomène nécessite un plan d’ensemble et non des interventions ponctuelles.

C’est pour les signaler à l’attention de la mairie que dimanche 9 mai Vivre aux Chaprais en a matérialisés un certain nombre dans le quartier en les entourant d’un rond de peinture dégradable, signalant avec humour « trou ici, trou là ».

En espérant que ce mode de signalement sera efficace et contribuera à l’élaboration d’un plan progressif de réfection complète de ces trottoirs, car les rustines effectuées ici ou là ne résistent pas très longtemps. Le plus grave, ce sont les affaissements ou effondrements de trottoirs qui obligent les piétons à marcher comme des « dahus ».

C'est le résultat du passage répété de camions et d'engins de chantier. Autres points noirs, les passages en principe protégés et près des regards d'égout. Il faut tout faire pour éviter les accidents provoqués par ces trous dans un quartier où la proportion des personnes âgées est très importante.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Planoise : “le traitement de la situation place de l’Europe est une priorité” (préfet du Doubs)

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière" s’est installé depuis dimanche 11 février 2024 dans le hall du bâtiment, situé 5 place de l’Europe à Planoise pour s’opposer aux dealers. Interpellé lors de sa venue sur le sujet, Gérald Darmanin assurait que le préfet du Doubs allait se rendre sur place. C’est chose faite.

Bottière nouvellement installée à Besançon, Marine Fay partage ses astuces bichonnage

Arrivée de Paris, Marine Fay est une jeune bottière qui dispose depuis cet été d’un atelier dans les locaux du collectif Hop hop hop place Saint-Jacques à Besançon. Elle propose depuis le début d'année des ateliers de "bichonnage" pour chaussures en cuir tous les premiers samedis du mois de 15h à 16h15 à Besançon. 

Développement international, éducation, citoyenneté, solidarité… L’appel à projets 2024 de la Ville de Besançon est ouvert aux associations

La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d’un appel à projets. Les associations peuvent candidater avant le 1er avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.19
partiellement nuageux
le 24/02 à 12h00
Vent
5.16 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
80 %