Alerte Témoin

UberPOP: pour Valls, "la fermeté" du gouvernement "a payé"

Publié le 03/07/2015 - 13:30
Mis à jour le 03/07/2015 - 15:43

Ce vendredi 3 juillet 2015 à besançon, Manuel Valls a estimé que "la fermeté" du gouvernement avait "payé", après l'annonce par la société américaine Uber de la suspension de son service controversé UberPOP en France. 

uberpop.jpg
©
PUBLICITÉ

"C'est une profession qui a besoin de règles, nous ne sommes pas dans la loi de la jungle et avec un esclavagisme qui serait celui des temps modernes", a dit le Premier ministre à la presse à Besançon, en marge d'un comité interministériel sur la jeunesse. "Notre société a besoin d'autorité et de règles", a-t-il ajouté. 

"La décision qui vient d'être annoncée est la démonstration que la fermeté du gouvernement, dans ce domaine-là comme dans bien d'autres, a payé", a-t-il dit en citant aussi l'autorité du "ministre de l'Intérieur". "Nous avons toujours dit que nous n'étions pas contre Uber, que nous n'étions pas contre les VTC, qu'il fallait, là aussi, des règles, nous sommes d'ailleurs prêts à examiner dans ce domaine-là toutes les évolutions nécessaires, mais UberPOP devait être interdit", a estimé le chef du gouvernement. 

Dans l'entourage du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, on indique que "le ministre se félicite de cette décision. Cette activité illégale est supprimée conformément au droit". Le ministre "poursuivra le dialogue dans un esprit de responsabilité et d'apaisement". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis : où en est-on ?

Le bilan de la deuxième phase de concertation publique sur le projet d’aménagement de la RN57 entre les "Boulevards" à Besançon et la commune de Beure a été mis en ligne sur le site internet de la DREAL le 11 février 2020. Habitants, acteurs, usagers ont donné des avis, suggestions et autres réactions sur ce projet de mise à 2 x 2 voies.

Comment relancer le Fret ferroviaire face aux transports routiers en Bourgogne Franche-Comté ?

Avec 300 km de lignes dédiées et plus de 18 500 trains par an en Bourgogne Franche-Comté, SNCF Réseau veut renforcer le transport des marchandises par le rail pour répondre aux enjeux de "développement durable, développement du trafic et développement économique". Un forum s'est tenu fin janvier à Dijon pour construire l’avenir du fret ferroviaire dans la région.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.85
couvert
le 24/02 à 0h00
Vent
3.7 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
87 %

Sondage