UFC : après la mobilisation, les réactions de l'AMEB

Publié le 23/11/2016 - 15:46
Mis à jour le 23/11/2016 - 15:46

Le mardi 22 novembre 2016, plus de 500 étudiants se sont mobilisés devant le siège de l’Université de Franche-Comté lors du Conseil d’Administration. Ils dénonçaient la disparition d’une partie des sciences humaines. Après cette manifestation, l’Association Multiculturelle des Étudiants Bisontins prévoit une nouvelle assemblée générale le jeudi 24  novembre 2016 à l’amphithéâtre Donzelot dans les locaux de la faculté des lettres de Besançon pour maintenir la pression.

La mobilisation continue

PUBLICITÉ

L’AMEB est en colère face à la réaction de la direction de l’Université de Franche-Comté qui a, le mardi 22 novembre 2016, fait appel à la force et a fait intervenir la police pour empêcher le blocage du CA. Malgré la forte mobilisation et l’envoi d’une délégation de 10 étudiants et 7 enseignants, la réponse du Conseil d’Administration n’a pas satisfait l’Association Multiculturelle des Étudiant Bisontins, puisque les membres restant du CA ont voté pour les gels de postes décrié par les manifestants.

Les formations de Musicologie ou encore de LLCE italien pourraient disparaître

Un nouveau Conseil d’Administration va se tenir le 16 décembre 2016 pour voter le budget de l’UFC en 2017 et la carte des formations (qui prévoit la suppression des licences de musicologie, LLCE italien, LLCE russe et de l’option TAL ainsi que la réduction du volume horaires des autres formations).

L’AMEB compte bien se mobiliser jusqu’à cette date. Elle organise une Assemblée Générale le jeudi 24 novembre à 12 heures dans l’amphithéâtre Donzelot à Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis ce 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.41
pluie modérée
le 17/10 à 15h00
Vent
3.443 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
97 %

Sondage