UMP : un secrétaire départemental et toujours huit candidats

Publié le 08/07/2008 - 10:39
Mis à jour le 08/07/2008 - 10:39

Chargé de mission depuis 2006, Louis Moschetti est devenu secrétaire départemental de l’UMP du Doubs, tandis que le départage des huit candidats à l’investiture pour les trois sièges de sénateurs ne se fera qu’à la fin du mois.

1215437558_ump_doubs_006.jpg
Louis Moschetti a adhéré à l'UMP en 2003 ©carvy
PUBLICITÉ

Alain Joyandet lui-même est venu faire un tour à la rencontre départementale de son parti entre deux grands voyages… Il a rappelé que les élections régionales l’intéressaient mais qu’il ne prendrait sa décision qu’à l’automne.

Louis Moschetti a estimé que le parti avait connu une forte croissance dans le département, le nombre d’adhérents étant passé en un an de 1300 à 2500. Pas très disert sur les problèmes rencontrés par la fédération, il a tout de même reconnu que « dans le Doubs il manque un patron politique et moral ». Le président Pascal Bonnet appréciera.

Le nouveau secrétaire départemental va s’attaquer à la « stabilisation » du parti. Il aura du pain sur la planche car, à l’issue de la désignation des trois candidats UMP aux sénatoriales de septembre alors qu’ils sont huit à y prétendre, il y aura inévitablement de la casse.

Le parti a tellement peur qu’il a repoussé à la fin du mois la désignation des candidats. C'est-à-dire après le Congrès pour la révision de la Constitution où Nicolas Sarkozy aura besoin des 3/5 des parlementaires. Pas question de mécontenter qui que ce soit avant, surtout pas des sénateurs sortants…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.6
couvert
le 19/07 à 0h00
Vent
2.43 m/s
Pression
1016.74 hPa
Humidité
91 %

Sondage