Alerte Témoin

Un collectif en soutien à une famille placée sous le coup de l'expulsion à Besançon

Publié le 19/01/2018 - 16:06
Mis à jour le 19/01/2018 - 16:06

Un collectif, en lien avec le Secours Catholique, a été créé à Besançon en soutien à un couple et ses deux enfants originaires de l'Ouzbékistan et résidant à Besançon depuis cinq ans. Ils sont actuellement menacés d'expulsion et le nouveau projet de loi Asile du gouvernement "alarme" notamment le collectif. 

Agés d'une trentaine d'annéeAmalya et Oybek (les noms ont été changés) sont arrivés il y a cinq ans à Besançon et ont effectué une demande d'asile : "Ils ont tous les deux obtenus des promesses d'embauche", explique le collectif. Leurs deux filles sont notamment scolarisées à l'Ecole de la Butte avenue Clémenceau à Besançon.

Le 9 janvier dernier, ils ont été interpellés à leur domicile, nous indique-t-on. Prise de "panique, Amalya a été évacuée sur l'hôpital Minjoz".

Le collectif, constitué d'une cinquantaine de personnes proches de la famille, interpelle notamment "les députés à venir rencontrer les familles se trouvant dans ce genre de situation afin de se rendre compte de la situation du terrain". Au collectif d'ajouter : "la famille est intégrée, a tissé des liens dont nous sommes les témoins". 

Contactée, la préfecture n'a rien communiqué à ce sujet. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences conjugales durant le confinement : comment donner l’alerte ?

"les personnes en détresse peuvent être aidées" • Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a convenu avec Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, que les victimes de violences intra-familiales pourraient se rendre dans la pharmacie la plus proche afin de donner l'alerte. Voici l'ensemble des dispositifs existants pour donner l'alerte.

Témoignage : un médecin guéri du Covid-19 rend hommage aux soignantes du CHU de Besançon

Vidéos • Médecin généraliste à Salins-les-Bains, le Dr Damien Pollet a été testé positif au Covid-19 le 21 mars 2020 à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Après une semaine ponctuée d'une importante fatigue et de fortes fièvres, il développe une forme sévère du Coronavirus. Sa saturation en oxygène diminue le samedi 28 mars. Il est alors transféré par le SAMU à l'hôpital de Besançon. Guéri, de retour chez lui depuis le 1er avril, il a décidé de rendre  hommage aux "guerrières", ces femmes qui l'ont réconforté durant la maladie...

Agriculteurs atteints du Covid-19 : des services de remplacement mis en place

Depuis le 16 mars 2020, des services de remplacement assurent le remplacement d’agricultrices et d’agriculteurs touchés par le virus. Ils mettent tout en œuvre avec les exploitants(e)s concerné(e)s pour que cela s'effectue dans des conditions optimales. Des interventions répondent aussi à des absences liées aux gardes d'enfants.

Versements de prestations sociales : des mesures mises en place aux bureaux de Poste

La Poste a adapté son organisation à l’évolution de la situation sanitaire avec 11 bureaux de poste ouverts au public pour le Doubs. Afin que le versement des prestations sociales aux allocataires se déroule dans les meilleures conditions possibles, La Poste met en place un dispositif adapté, accessible dès le 4 avril via les distributeurs automatiques de billets, et dès le 6 avril dans ses bureaux de poste, sur tout le territoire.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.18
ciel dégagé
le 05/04 à 21h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune