Un député UMP de Belfort renvoyé en correctionnelle

Publié le 22/08/2008 - 16:13
Mis à jour le 22/08/2008 - 16:13

Damien Meslot est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Montbéliard le 3 octobre où il répondra d’outrage à l’encontre du procureur de Belfort Bernard Lebeau.

PUBLICITÉ

"Je suis poursuivi pour outrage non public à magistrat", a précisé le député à l’Agence France Presse, soulignant que les propos qui lui ont été attribués ont été tenus dans l’enceinte de sa permanence électorale, alors qu’il tentait d’en expulser un policier qui s’y était "présenté sans commission rogatoire pour interroger ma secrétaire".

"On m’accuse d’avoir traité le procureur de Belfort de +procureur de gauche de m…+", a précisé M. Meslot, admettant avoir prononcé la première partie de la phrase, mais niant l’avoir insulté."Pour moi il n’y a pas eu d’outrage, je n’ai fait que faire respecter mes droits", s’est-il défendu, précisant que sa version des faits était corroborée par deux témoins.

Le député UMP se dit victime d’une "instrumentalisation politique de la justice", soulignant que ce renvoi en correctionnelle n’était qu’un épisode des "attaques incessantes dont (il fait) l’objet de la part du procureur et d’un juge d’instruction". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.98
nuageux
le 24/06 à 15h00
Vent
1.84 m/s
Pression
1015.75 hPa
Humidité
51 %

Sondage