Un écrivain franc-comtois primé au "Livre sur la Place" à Nancy pour la plus belle dédicace !

Publié le 12/09/2016 - 13:50
Mis à jour le 18/04/2019 - 12:03

Sébastien Lepetit, auteur de « L’Origine du crime » (ed. Flamant Noir) a été remarqué lors du premier grand salon de la rentrée littéraire, le livre sur la place de Nancy. Les 550 auteurs présents, dont les plus grands écrivains du moment, étaient invités à participer au concours de la plus belle dédicace. Et c’est un Franc-Comtois qui l’a emporté ce dimanche 11 septembre 2016.  Sébastien Lepetit sera au salon « Livres dans la Boucle » à Besançon du vendredi 16 au dimanche 18 septembre 2016.

 ©
©

Pour ce concours de la plus belle dédicace, un thème était imposé : "L’écriture, n’est-ce pas un voyage ?".  Après délibération, le jury a choisi de primer la dédicace de Sébastien Lepetit

Voici la dédicace récompensée  :

  • « Arrachez une plume à une oie sauvage, et c’est la fin du voyage. Taillez cette plume, trempez-la dans une encre bleu horizon, et laissez-la glisser sur le vélin...Commencera alors le plus beau des voyages, le seul que rien n’arrête, le voyage de l’esprit. Bon voyage au fil de ces pages. »

 Après "Merde à Vauban" publié en 2003 (Prix VSD du polar présidé par Bernard Werber) , Sébastien Lepetit vient de publier "L’Origine du crime", aux Éditions Flamant Noir, une nouvelle enquête du Commissaire Morteau."Aujourd’hui, c’est à Ornans et dans la vallée de la Loue que le policier franc-comtois enquête sur un trafic de faux tableaux de Gustave Courbet".

 Info +

"L'origine du crime" (332 pages – 15,00 €)

 Une toile de Gustave Courbet volée dans un musée, un peintre qui meurt avant même d’être interrogé par la police, un trafic de faux tableaux, une veuve troublante à bien des égards…

Mensonges et faux semblants, ce n’est plus une enquête, c’est un casse-tête !

C’est en boitillant que le fameux commissaire Morteau, aidé de son jeune collègue, tentera de remonter à l’origine du monde, non loin de la source de la Loue, pour essayer d’y découvrir L’origine du crime…

« À quelques pas, Érik Eysson redescendait le sentier, portant sur le dos un sac probablement rempli de couleurs et de pinceaux, auquel était arrimé un chevalet pliant. Il s’arrêta devant Morteau et Monceau pour les saluer. Côte à côte et faisant face à un peintre sûr de lui, portant presque tout son univers sur son dos, les policiers semblaient plus petits, presque intimidés. Bruno Morteau se mit à sourire. C’était justement parce que le peintre n’avait rien, ou plus précisément parce que tout ce qui lui importait tenait dans ce sac à dos, que le monde lui appartenait. Il était libre de sa vie, de ses choix, de s’envoler ou de se poser. Face à lui, les deux fonctionnaires, avec leurs situations professionnelles stables, étaient bel et bien prisonniers de leurs propres vies. Il y avait dans cette rencontre entre les policiers et le peintre la même distance qu’entre Gustave Courbet et les deux mécènes qui l’accueillirent à Montpellier sur le fameux tableau*, et un peu de la même insolence de la part de l’artiste. »

* Note de l’auteur : Le célèbre tableau « La Rencontre », surnommé « Bonjour monsieur Courbet », est visible au musée Fabre de Montpellier. Il représente Gustave Courbet accueilli par son mécène, Alfred Bruyas, et son domestique. Courbet est dans la lumière et le mécène est dans l’ombre, l’artiste les regarde de haut tandis que le riche ferme les yeux et le valet baisse la tête. Courbet veut ainsi montrer la supériorité de l’art sur le monde, même celui de l’argent, ce qui était un message fort sous le Second Empire où le pouvoir de l’argent était presque sans limites. Mais les critiques de l’époque n’y verront que de la prétention.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

livres dans la boucle

Livres dans la Boucle 2020 : « le public averti a été au rendez-vous » (GBM)

Le festival littéraire Livres dans la Boucle a su se réinventer cette année en s’étalant sur trois week-ends pour s’adapter au contexte sanitaire. Et c’est une réussite ! Christine Bresson, directrice de la communication au Grand Besançon Métropole nous en parle ce dimanche 4 octobre 2020…

Découvrez les trois lauréats de la dictée Livres dans la Boucle 2020 !

Après Daniel Picouly et Sorj Chalandon, c’est la romancière Carole Martinez, multi-récompensée pour Cœur cousu paru en 2007 et le Domaine des murmures (prix Goncourt des lycéens 2011), qui a composé cette année une dictée semée d’embûches lors du festival Livres dans la Boucle ce samedi 19 septembre.

« Il n’était pas envisageable de renoncer à Livres dans la Boucle » selon Anne Vignot

La cinquième édition du festival Livres dans la Boucle à Besançon a été inaugurée ce samedi 19 septembre 2020 à la Cité des Arts. À cette occasion, la maire et présidente de Grand Besançon Métropole a déclaré qu »‘il n’était pas envisageable de renoncer à Livres dans la Boucle » alors que cette édition se déroule en pleine crise de la covid-19.

"Livres dans la Boucle" : trois week-ends pour fêter la rentrée littéraire à Besançon

60 auteurs sur chaque week-end • Covid-19 oblige, le cinquième chapitre des « Livres dans la Boucle » de Grand Besançon Métropole  s’écrira sur trois week-ends les 19-20, 26-27 septembre et 3-4 octobre 2020. Une édition « particulière » sous un autre format, mais qui permettra de retrouver 180 auteurs et une soixantaine de rencontres avec des temps forts comme la lecture musicale d’Olivia Ruiz en ouverture et la désormais traditionnelle dictée.

Livres dans le Boucle 2020 : le festival du livre de Besançon aura bien lieu… dans un format repensé

3 week-ends •

Initialement prévue du du 18 au 20 septembre 2020, la 5e édition des « Livres dans la Boucle » se tiendra bien cette année, mais se réinvente en raison de l’épidémie de Coronavirus. Rendez-vous sur trois week-ends du 18 septembre au 3 octobre 2020, mais sans grand chapiteau ! Explications.

Livres dans la Boucle, c’est fini !

Ce dimanche 22 septembre 2019 voyait se clôturer la 4e édition des Livres dans la Boucle à Besançon. Cette année, « au moins 32 500 visiteurs » sont venus participer à ce rassemblement culturel – c’est plus que l’an dernier ! Voici un premier compte-rendu de cette »très chouette édition » avec Christine Bresson du Grand Besançon…

Culture

Le retour Eurocks gâché par un violent orage : sept blessés dont un grave

Violentes bourrasques et violentes averses ont balayé jeudi le site des Eurockéennes de Belfort, faisant sept blessés, dont un grave, et gâchant ainsi le retour du festival. Compte tenu des dégâts, le festival ne pourra pas reprendre ce vendredi. Les festivaliers croisent les doigts pour les soirées de samedi et dimanche 

Les Eurocks post-Covid signent leur grand retour

Après deux éditions annulées à cause du Covid-19, les Eurockéennes de Belfort signent à partir du jeudi 30 juin 2022 leur grand retour avec le concert événement de Muse et une ambition, rassembler la jeunesse lors d’une 32e édition éclectique et réaliste, dans un contexte économique morose.

C’est la réouverture du Musée du Temps… 20 Temps !

PUBLI-INFO • Le musée du Temps a ouvert ses portes en juin 2002 après plus de dix ans de travaux, dans un lieu emblématique du patrimoine bisontin et l’un des plus beaux édifices Renaissance de l’Est de la France, le palais Granvelle à Besançon. Vingt ans plus tard, après quelques mois de fermeture liés à des aménagements pour l’accessibilité du public en situation de handicap, le musée rouvrira le 18 juin 2022, rajeuni et complété d’aménagements visant à améliorer l’accueil et la visite du public.

20 ans, accessibilité, Charles Belle… Le Musée du Temps rouvre ses portes le 18 juin à Besançon !

Ouvert pour la première fois le 22 juin 2002, le Musée du Temps dans la cour du palais Gravelle à Besançon rouvre ses portes samedi 18 juin 2022 après 7 mois de travaux pour le rendre plus accessible. En même temps, ce musée fêtera ses 20 ans. Laurence Reibel, directrice des lieux…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.85
nuageux
le 01/07 à 9h00
Vent
2.61 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
87 %

Sondage