Un Bisontin à la présidence de la Chambre interdépartementale des notaires de Franche-Comté

Publié le 29/05/2019 - 15:14
Mis à jour le 03/06/2019 - 12:11

Benoît Mohn, 41 ans, notaire à Besançon, a été élu Président de la Chambre Interdépartementale des notaires de Franche-Comté lors de leur assemblée Générale qui s’est tenue ce mardi 28 mai 2019.

Benoît Mohn © DR  ©
Benoît Mohn © DR ©

Benoît Mohn succède au jurassien Pascal Rault et reprend le flambeau pour un mandat de deux années à la tête de la Compagnie.

Son parcours

Il s’agit de son deuxième mandat électif au sein des instances professionnelles : tout d’abord élu en mai 2017 membre de la Chambre, il se voit confier la 1èreVice-Présidence, quelques mois après sa prise de fonctions.

Engagé au service de sa profession, Benoît Mohn en a été le digne représentant auprès des Instituts de développement du Conseil Supérieur du Notariat ainsi qu’auprès de la Commission Communication de la Chambre qu’il a dirigée plusieurs mois.

Un souffle nouveau pour les notaires de Franche-Comté

Avec une moyenne d’âge d’à peine 42 ans, la nouvelle Chambre saura donner « un souffle nouveau » au notariat franc-comtois. Benoît Mohn se « félicite de la représentativité de son équipe », dont la parité hommes/femmes est respectée, et incluant libéraux, salarié et créateur d’office issu de la Loi Croissance de 2015.

Les axes prioritaires du président

  • "Parce que le notaire est acteur des grandes étapes de la vie, 86% des français lui font confiance. Toutefois, Ils ne connaissent pas ses différents domaines d’interventions.

La profession juridique qui a le plus grand taux de confiance de ses concitoyens et qui est la plus en avance technologiquement - notamment par la généralisation de la réception des actes électroniques - se doit de faire connaître les domaines de compétences où elle excelle (gestion de patrimoine, droit de l’entreprise, droit rural, collectivités publiques...) Le notaire rencontre et conseille ses clients tout au long de la vie afin de toujours anticiper pour mieux protéger."

  • "La profession a connu récemment une augmentation inédite du nombre de notaires qui porte à deux cents les notaires de la chambre interdépartementale avec 132 points d’accueil en Franche-Comté.

L’intégration de ces nouveaux notaires est un objectif essentiel afin de maintenir l’unité de la profession.

Il faudra toujours innover, adapter nos pratiques afin de nous rapprocher de nos clients dans un respect strict de nos règles qui permettent d’assurer un niveau de sécurité juridique maximal aux français."

  • "Proches de nos clients, nous devons l’être de nos collaborateurs qui représentent la force vive du notariat.

Un service de qualité nécessite des collaborateurs formés dans un contexte législatif toujours plus complexe.

La chambre organise à l’automne une formation continue sous forme d’université régionale regroupant l’ensemble des notaires et collaborateurs soit 800 personnes reprenant le chemin de la faculté."

Infos +

Le notariat franc-comtois représente :

  • 89 offices répartis dans les 4 départements de Franche-Comté
  • 132 points d’accueil
  • 200 notaires, dont 105 femmes
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.26
ciel dégagé
le 25/02 à 15h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
36 %

Sondage