Un Bisontin à la présidence de la Chambre interdépartementale des notaires de Franche-Comté

Publié le 29/05/2019 - 15:14
Mis à jour le 03/06/2019 - 12:11

Benoît Mohn, 41 ans, notaire à Besançon, a été élu Président de la Chambre Interdépartementale des notaires de Franche-Comté lors de leur assemblée Générale qui s’est tenue ce mardi 28 mai 2019.

Benoît Mohn © DR  ©
Benoît Mohn © DR ©

Benoît Mohn succède au jurassien Pascal Rault et reprend le flambeau pour un mandat de deux années à la tête de la Compagnie.

Son parcours

Il s’agit de son deuxième mandat électif au sein des instances professionnelles : tout d’abord élu en mai 2017 membre de la Chambre, il se voit confier la 1èreVice-Présidence, quelques mois après sa prise de fonctions.

Engagé au service de sa profession, Benoît Mohn en a été le digne représentant auprès des Instituts de développement du Conseil Supérieur du Notariat ainsi qu’auprès de la Commission Communication de la Chambre qu’il a dirigée plusieurs mois.

Un souffle nouveau pour les notaires de Franche-Comté

Avec une moyenne d’âge d’à peine 42 ans, la nouvelle Chambre saura donner « un souffle nouveau » au notariat franc-comtois. Benoît Mohn se « félicite de la représentativité de son équipe », dont la parité hommes/femmes est respectée, et incluant libéraux, salarié et créateur d’office issu de la Loi Croissance de 2015.

Les axes prioritaires du président

  • "Parce que le notaire est acteur des grandes étapes de la vie, 86% des français lui font confiance. Toutefois, Ils ne connaissent pas ses différents domaines d’interventions.

La profession juridique qui a le plus grand taux de confiance de ses concitoyens et qui est la plus en avance technologiquement - notamment par la généralisation de la réception des actes électroniques - se doit de faire connaître les domaines de compétences où elle excelle (gestion de patrimoine, droit de l’entreprise, droit rural, collectivités publiques...) Le notaire rencontre et conseille ses clients tout au long de la vie afin de toujours anticiper pour mieux protéger."

  • "La profession a connu récemment une augmentation inédite du nombre de notaires qui porte à deux cents les notaires de la chambre interdépartementale avec 132 points d’accueil en Franche-Comté.

L’intégration de ces nouveaux notaires est un objectif essentiel afin de maintenir l’unité de la profession.

Il faudra toujours innover, adapter nos pratiques afin de nous rapprocher de nos clients dans un respect strict de nos règles qui permettent d’assurer un niveau de sécurité juridique maximal aux français."

  • "Proches de nos clients, nous devons l’être de nos collaborateurs qui représentent la force vive du notariat.

Un service de qualité nécessite des collaborateurs formés dans un contexte législatif toujours plus complexe.

La chambre organise à l’automne une formation continue sous forme d’université régionale regroupant l’ensemble des notaires et collaborateurs soit 800 personnes reprenant le chemin de la faculté."

Infos +

Le notariat franc-comtois représente :

  • 89 offices répartis dans les 4 départements de Franche-Comté
  • 132 points d’accueil
  • 200 notaires, dont 105 femmes
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Grand Besançon Métropole confronté à la hausse des prix des assurances

Le marché de l’assurance des collectivités locales n’a beau représenter que 1% du chiffre d’affaires global annuel des assureurs français, celui-ci est devenu extrêmement contraint depuis trois ans et particulièrement en ce qui concerne l’assurance "dommages aux biens". Relativement préservé en comparaison avec d’autres collectivités, Grand Besançon Métropole n’est toutefois pas épargné par le phénomène de hausse des prix et doit faire voter, lors du prochain conseil communautaire, son nouveau contrat d’assurance qui a subi en moyenne une hausse de 60%. 

" La valorisation des déchets progresse en Bourgogne-Franche-Comté " selon l’Insee

Selon l'étude de l'Insee Analyses Bourgogne-Franche-Comté publiée en septembre 2023, le tri et la valorisation des déchets dans la région sont de "plus en plus performant". De 2010 à 2020, les ordures ménagères résiduelles ont diminué de 24% en Bourgogne-Franche-Comté. Pour cause, la tarification incitative, les 130 installations de traitement et les changements d'habitudes au quotidien. Une étude présentée par Thésée Sztrakoniczky, chargé d'étude statistique. 

Proposition d’un nouveau fonds de soutien pour les communes du Grand Besançon

Parmi les dossiers qui seront soumis au vote du prochain conseil communautaire de Grand Besançon Métropole prévu ce jeudi soir 28 septembre, les élus vont être amenés à se prononcer sur la création d’un Fonds de soutien aux équipements communaux ayant un rayonnement sur le bassin de vie.

Un bâtiment entièrement dédié au numérique à Planoise dès 2025

Ce mercredi 27 septembre, les élus de Grand Besançon Métropole (GBM) ont présenté quelques-uns des sujets qui seront soumis au vote du prochain conseil communautaire prévu ce jeudi 28 septembre à Besançon. Parmi ceux-ci, un futur bâtiment numérique qui s’inscrit dans le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) de Planoise qui verra le jour dans le secteur Île-de-France en 2025. 

La gendarmerie nationale proche de l’intelligence artificielle en Bourgogne-Franche-Comté

Vendredi 22 septembre à Dijon, plus de 80 représentants de communes de Côte d’Or se sont réunis pour une convention inédite, celle d'un partenariat entre l’Agence Régionale Numérique et de l’intelligence artificielle (ARNia) et la gendarmerie nationale. Objectif : lutter contre les cyberattaques et développer des actions de prévention dans le territoire.

Un repas solidaire à Besançon en soutien au peuple marocain

Le collectif bisontin de soutien au peuple marocain organise un repas solidaire le 29 septembre 2023 à 20h00 à la Malcombe de Besançon. Pour rappel, le tremblement de terre survenu dans la région de Marrakech au Maroc dans la nuit de vendredi 8 à samedi 9 septembre a fait près de 3.000 morts et plus de 5.000 blessés selon un bilan provisoire.

Garde d’enfant : l’UFC Que Choisir Doubs-Territoire de Belfort tire la sonnette d’alarme…

UFC Que Choisir Doubs-Territoire de Belfort a sorti une étude mettant en relief la problématique liée aux modes de garde dans la région. Entre inégalités territoriales, demande d’aides complexes ou encore manque de qualité des accueils dans les structures, les complications semblent s’accumuler… L’occasion pour l’association de proposer plusieurs solutions ce mois de septembre 2023.

Le mois de septembre, bientôt le " plus chaud jamais enregistré en France "

Cette dernière semaine de septembre 2023 devrait marquer un nouveau tournant dans le contexte climatique. Le mois de septembre devrait être le plus chaud, jamais enregistré en France. Des mots qui n'avaient pas été prononcés depuis 1949, date à laquelle s'établissait le dernier record. Selon Météo France, l'Hexagone a connu une succession de pics de chaleur avec des températures "anormalement élevées" durant le mois de septembre. Précisions.

Impôt sur le revenu : les prélèvements du " reste à payer " à partir de ce lundi

Le solde d’impôt sur le revenu 2022 sera prelevé lundi 25 septembre 2023. Le montant sera déduit directement sur le compte des contribuables, en une seule fois si la somme est inférieure ou égale à 300€ et en 4 fois si elle est supérieure à 300€. Environ 10 millions de ménages sont concernés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.82
peu nuageux
le 28/09 à 21h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
92 %