Un petit coup de pouce pour terminer la construction d'une école au Népal coordonnée par le trailer Sangé Sherpa

Publié le 29/01/2021 - 14:01
Mis à jour le 18/02/2021 - 15:40

#SherpaRunSolidarity •

Commencés pendant l'hiver 2019, les travaux de l'école du village népalais du trailer Sangé Sherpa se poursuivent, mais il lui manque encore des fonds pour la terminer ces prochains mois.

Pendant ses périples d'entraide au Népal, Sangé Sherpa a constaté que l'école de son village, à Meringden, s’était détériorée. Les pluies diluviennes des dernières années ont dégradé l'école au point qu'il n'était plus possible de simplement la réparer l'école qui était déjà en très mauvais état et sujette à des risques de glissements de terrain et d'inondation.

L'école a perdu deux salles de classe et les élèves sont obligés d'être regroupés dans les deux autres classes. Un abri a été construit au milieu de la cour en attendant la reconstruction.

Depuis Noël, Sangé Sherpa est sur place pour coordonner les travaux, mais les fonds récoltés précédemment ne permettent pas d'aller jusqu'au bout du projet. C'est pourquoi le trailer fait un nouvel appel aux dons.

Sergé Sherpa ©

Comment faire un don ?

Rendez-vous sur la plateforme de financement participatif : www.helloasso.com/associations/for-trail

Les entreprises et les particuliers peuvent faire des dons.

Il me reste beaucoup de factures a payer, alors je dois encore compter sur votre générosité ???
https://www.helloasso.com/associations/for-trail/collectes/reconstruction-d-une-ecole-au-nepal

Publiée par Sangé Sherpa sur Samedi 23 janvier 2021

Infos +

L’école Jan Jyoti Primary school est située à 1800m d’altitude, à Thukima-5, dans la municipalité de Meringden (le village natal de Sangé SHERPA), district de Taplejung, dans la région du Kanchenjunga, située à l’extrême Nord-Est du Népal. Cette région est connue pour abriter la 3e plus haute montagne du monde – Le Kanchenjunga, 8586 mètres.

Le village compte environ 250 habitants majoritairement de l’ethnie Tamang, Sherpa et quelques Limbu.

Il y a actuellement environ 35 élèves et 4 professeurs dans l’école Jan Jyoti.

Sergé Sherpa ©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’université de Franche-Comté pilote un projet d’analyse sur l’intégration des migrants en Europe

Avec 12 partenaires venus des quatre coins de l'Europe, l'Université de Franche-Comté va analyser les processus d’intégration des migrants. Ce projet, d’un budget de 150.000 euros, est financé par le programme Europe pour les Citoyens du 1er mars 2021 au 31 août 2022. À terme, des recommandations seront proposées aux différentes institutions européennes.

Conseil départemental de l’Education nationale : FSU et FO boycottent l’instance de ce mardi

Les représentants FSU et FO au conseil départemental de l'Education nationale (CDEN) du territoire de Belfort ont décidé, ce mardi 6 avril de ne pas siéger dans cette instance avec le Préfet et le Conseil départemental dont l'ordre du jour était l'organisation de la rentrée 2021 dans le premier et le second degré.

Changement climatique : la Ville de Besançon démarrent les chantiers de rénovation dans les écoles et les crèches

Dans le "budget climat" 2021 de la Ville de Besançon voté en conseil municipal mercredi dernier, figure le nouveau schéma des écoles et des crèches. Il consiste en une amélioration thermique de ces établissements les protégeant ainsi du changement climatique et à diminuer leur consommation énergétique. Les premiers chantiers commenceront en juillet prochain.

Confinement : un accueil à Besançon pour les enfants des personnels de première ligne

Pour certaines catégories professionnelles, un accueil des enfants sera garanti. Le ministère de la Santé parle "d’un service de garde adapté à chaque territoire pour que les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire puissent faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail pour vous protéger et vous soigner."

Dans le Doubs, les principaux clusters des variants ont pour origine le milieu scolaire

La souche "classique" de la Covid-19 ne représente plus "que" 5% des cas dans le département du Doubs (7,5% au niveau national). 82 % des contaminations proviennent du variant Britannique et et peu plus de 11 % des variants sud africain et britannique. Selon l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, les principaux clusters sont détectés en milieu scolaire devant la sphère professionnelle.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.87
partiellement nuageux
le 20/04 à 6h00
Vent
1.01 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
97 %

Sondage