Un plan automobile État-Région pour la Bourgogne-Franche-Comté 

Publié le 15/03/2022 - 16:33
Mis à jour le 15/03/2022 - 15:25

Afin d’accompagner la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté, l’État a mis en place avec la Région un Plan Automobile. Ce dernier a été présenté le mercredi 9 mars 2022. Zoom sur les principaux axes…

Voiture (illustration) © PKL
Voiture (illustration) © PKL

Cette mobilisation inédite repose à la fois sur le plan national pour l’automobile de l’État, et sur la feuille de route automobile de la Région adoptée le 26 janvier 2022.

"L’automobile fait partie de l’ADN de la Bourgogne-Franche-Comté. La filière compte plus de 350 établissements et près de 45.000 salariés, hors intérim et représente 5,1 % de l’emploi salarié régional soit près du tiers de l’emploi industriel", tient à rappeler la Région. 

Zoom sur les principaux axes du plan automobile

Le FIMA : Force d’intervention mutations automobile

Ce volet consiste à la mobilisation des services de l’État et de la Région pour aller à la rencontre des sous-traitants automobiles. Objectif ? Établir un état des lieux et un accompagnement personnalisé.

Territoires d’industrie 

Ce volet permet un suivi différencié pour les territoires les plus touchés par les mutations de la filière, en s’appuyant notamment sur le dispositif "chocs industriels"

Objectif ? identifier de nouveaux projets industriels et élaborer une feuille de route territoriale

Emploi et formation 

Ce volet est dédié au renforcement de la collaboration Etat-Région sur Transitions collectives, la GPECT (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) et l’AREFE (Appui Régional à l'Effort de Formation des Entreprises). 

Objectif ? Trouver des solutions pour tous les salariés de la filière automobile.

Le dispositif TRANSCO, « transitions collectives ».

Ce dernier a fait l’objet d’un protocole Etat-Région en 2021. Il a pour objet d’assurer la reconversion des salariés dont l’emploi est menacé à moyen ou long terme en les accompagnant vers des métiers porteurs à l’échelle de leur territoire. Il vise à penser les restructurations d’entreprise différemment, avec une forte dimension d’anticipation et une place importante redonnée au dialogue social.

  • À noter : la Région Bourgogne-Franche-Comté mobilise 36 millions d’euros en 2022 pour répondre aux enjeux de maintien de l’emploi dans les territoires et à l’adaptation des compétences, en cohérence avec ses engagements en matière de transition écologique et énergétique.

Infos +

  • Pour l’automobile, l’objectif fixé par le Président de la République est de produire plus de deux millions de véhicules électriques ou hybrides par an en France dès 2030.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Ça y est, les bus électriques arrivent sur le réseau Ginko à Besançon…

Depuis ce début d’année 2023, deux véhicules 100 % électriques ont rejoint le parc des bus Ginko, a-t-on appris vendredi 27 janvier. Les usagers pourront les emprunter sur la ligne 10 (CHU Minjoz - Chaffanjon). Ils circuleront également sur la ligne Ginko Citadelle, dès sa réouverture en mars prochain. Grand Besançon Métropole a acquis ces deux nouveaux véhicules pour un coût de 1.077.000 €HT.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.29
couvert
le 31/01 à 0h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
95 %