Un plan automobile État-Région pour la Bourgogne-Franche-Comté 

Publié le 15/03/2022 - 16:33
Mis à jour le 15/03/2022 - 15:25

Afin d’accompagner la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté, l’État a mis en place avec la Région un Plan Automobile. Ce dernier a été présenté le mercredi 9 mars 2022. Zoom sur les principaux axes…

Voiture (illustration) © PKL
Voiture (illustration) © PKL

Cette mobilisation inédite repose à la fois sur le plan national pour l’automobile de l’État, et sur la feuille de route automobile de la Région adoptée le 26 janvier 2022.

"L’automobile fait partie de l’ADN de la Bourgogne-Franche-Comté. La filière compte plus de 350 établissements et près de 45.000 salariés, hors intérim et représente 5,1 % de l’emploi salarié régional soit près du tiers de l’emploi industriel", tient à rappeler la Région. 

Zoom sur les principaux axes du plan automobile

Le FIMA : Force d’intervention mutations automobile

Ce volet consiste à la mobilisation des services de l’État et de la Région pour aller à la rencontre des sous-traitants automobiles. Objectif ? Établir un état des lieux et un accompagnement personnalisé.

Territoires d’industrie 

Ce volet permet un suivi différencié pour les territoires les plus touchés par les mutations de la filière, en s’appuyant notamment sur le dispositif "chocs industriels"

Objectif ? identifier de nouveaux projets industriels et élaborer une feuille de route territoriale

Emploi et formation 

Ce volet est dédié au renforcement de la collaboration Etat-Région sur Transitions collectives, la GPECT (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) et l’AREFE (Appui Régional à l'Effort de Formation des Entreprises). 

Objectif ? Trouver des solutions pour tous les salariés de la filière automobile.

Le dispositif TRANSCO, « transitions collectives ».

Ce dernier a fait l’objet d’un protocole Etat-Région en 2021. Il a pour objet d’assurer la reconversion des salariés dont l’emploi est menacé à moyen ou long terme en les accompagnant vers des métiers porteurs à l’échelle de leur territoire. Il vise à penser les restructurations d’entreprise différemment, avec une forte dimension d’anticipation et une place importante redonnée au dialogue social.

  • À noter : la Région Bourgogne-Franche-Comté mobilise 36 millions d’euros en 2022 pour répondre aux enjeux de maintien de l’emploi dans les territoires et à l’adaptation des compétences, en cohérence avec ses engagements en matière de transition écologique et énergétique.

Infos +

  • Pour l’automobile, l’objectif fixé par le Président de la République est de produire plus de deux millions de véhicules électriques ou hybrides par an en France dès 2030.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Ginko met en place son "fraudomètre", une première en France

Lier technologie et sciences comportementales pour réduire la fraude. À compter de ce lundi 9 mai et jusqu'en juillet 2022, Kéolis Besançon Mobilités teste sur les lignes Lianes 4 et 5 un dispositif pour inciter les usagers à voyager avec un titre de transport. Comment cela ? Explications.  

Particulier, entreprises, collectivités… Espace 3000 vous accompagne dans votre transition à la mobilité électrique

PUBLI-INFO • Alors que le développement de la mobilité constitue un défi, le Groupe Espace 3000 a décidé de se placer au cœur de ce nouvel écosystème en proposant des solutions « clés en main » afin de faciliter la vie des utilisateurs qu’ils soient particuliers ou professionnels.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.55
nuageux
le 17/05 à 6h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
92 %

Sondage