Un réseau de prostitution bulgare démantelé à Besançon

Publié le 03/04/2015 - 20:47
Mis à jour le 04/04/2015 - 10:11

Deux sœurs d'origine bulgare prostituaient leurs compatriotes, à Besançon, au niveau du parking Battant. Elles ont été interpellées par les enquêteurs de la PJ bisontine et mises en examen.

photo.jpg
Photo d'illustration ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Début 2014, les enquêteurs de la PJ bisontine ont remarqué la présence suspecte de prostituées, au niveau du parking Battant à Besançon, entre les remparts Vauban. Après plus d’un an d’enquête, les policiers ont mis à jour l’existence d’un réseau de prostitution bulgare.

Le réseau rayonne depuis la Bulgarie vers l’Allemagne et la France et semble dirigé à Besançon par deux sœurs âgées de 27 et 31 ans, également prostituées. Elles assurent l’accompagnement, la surveillance et l’encadrement d’une dizaine de filles dans la capitale comtoise. Les belles-de-nuit étaient souvent tenues par la filière en raison d’une dette.

En lien avec les chefs du réseau, qui n’ont pour l’instant pas été identifiés, les deux meneuses étaient également en charge de rapatrier en Bulgarie l’argent gagné, via une société financière dite de « cash to cash ». D’après les investigations de la police judiciaire, plusieurs centaines de milliers d’euros auraient ainsi été transférées en Bulgarie depuis 2012.

Mises en examen pour « proxénétisme en bande organisée »

Une information judiciaire pour « proxénétisme en bande organisée », confiée au juge Strawinski, a été ouverte à Besançon, permettant de placer les suspects sous surveillance. Les deux sœurs et le petit ami de l’une d’elles, un Roumain de 29 ans, ont finalement été interpellés mardi 31 mars 2015 à Besançon.

Le trio a été mis en examen pour « proxénétisme en bande organisée » et la vice-procureure Margaret Parietti a requis leur placement en détention provisoire.

Lors de leurs auditions, les deux femmes ont contesté toute activité de proxénétisme, assurant que l’argent qu’elles transféraient en Bulgarie provenait de leur seule activité de prostituées. La filière aurait des ramifications internationales puisque certaines  prostituées pratiquaient en Allemagne et dans d’autres grandes villes de France.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.61
peu nuageux
le 23/05 à 21h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1016.59 hPa
Humidité
90 %

Sondage