Un siècle de faits divers triés sur le volet

Publié le 26/08/2013 - 17:03
Mis à jour le 27/08/2013 - 11:40

Selon le "Dictionnaire culturel en langue française" d’Alain Rey, un fait divers est "une nouvelle ponctuelle, concernant des effets non caractérisés par leur appartenance à un genre". C’est cette définition qui a guidé le choix des auteurs de l’ouvrage "Un siècle de faits divers dans le Doubs". On trouve donc au fil de ses 320 pages aussi bien des récits d’accidents spectaculaires ou de crimes, que des visites de présidents de la République, de petits événements de la vie locale ou des histoires insolites.

2013-08-26-livre_faits_divers.jpg
©dr

Livre

PUBLICITÉ

Ils ont épluché les pages « actualités » des trois quotidiens locaux Le Petit Comtois (1900-mai 1944), Le Comtois (octobre 1944-1981) et L’Est Républicain (juillet 1959-juillet 2000). Et y ont puisé le contenu de leur livre « Un siècle de faits divers dans le Doubs« . Mais Lucie Jouvet, Jean-Michel et Juliette Bessette, ses co-auteurs, préviennent dans l’introduction : « Ce recueil de faits divers, recouvrant l’ensemble du XXe siècle dans le département du Doubs, est non seulement l’occasion de dresser un catalogue de ces petits faits de société, événements variés plus ou moins insolites ou exceptionnels, mais il permet aussi d’appréhender dans leur évolution à travers le temps les mœurs, les coutumes, les préoccupations irriguant la vie sociale aux époques considérées.«  

Pas que des « chiens écrasés »

Aujourd’hui, quand on dit « faits divers », on pense « chiens écrasés ». Or, dans ce livre, ce sont tous les faits « divers », soit des faits n’appartenant à aucun genre, que les auteurs ont souhaité rappeler. Déroulant les années, de 1900 à 2000, les plus de 300 pages mentionnent une ribambelle d’événements cocasses, historiques ou encore totalement insolites, au milieu d’autres récits évoquant des crimes, des accidents ou des catastrophes météorologiques. En revanche, ils ont volontairement exclu les viols, infanticides et autres crimes sordides.

Pour ne prendre qu’un exemple, pour l’année 1962, ils ont choisi de rapporter l’officialisation du jumelage de Montbéliard avec la ville allemande de Ludwigsburg, la visite du général de Gaulle dans le Doubs et l’hospitalisation d’Edith Piaf à Besançon. On est loin des faits divers tels qu’on les imagine…

 

En pratique

Lucie Jouvet, Jean-Michel et Juliette Bessette, « Un siècle de faits divers dans le Doubs« , éditions De Borée, juin 2013, 320 pages, 26 euros. En vente en librairie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La ville de Besançon dévoile un catalogue d’ouvrages vieux de plus de 500 ans

La Ville de Besançon a réalisé, après un travail de plusieurs années, un catalogue inédit de sa collection d’incunables (Ouvrage imprimé antérieur à 1500, tiré à peu d'exemplaires). Paru chez Droz dans la collection Histoire et civilisation du livre dirigée par l’EPHE et le CESR de Tours, intitule “Catalogue régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France”, volumes concernant la Franche-Comté, il est l’œuvre de la conservatrice de la bibliothèque municipale de la Ville de Besançon, Marie-Claire Waille.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Un important incendie impacte la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi en fin de journée. Il serait "potentiellement lié" aux travaux de rénovation au niveau de la flèche de l'édifice selon les pompiers. Les dégâts seraient déjà considérables.

Courbet a rendez-vous avec Yan-Pei Ming pour son bicentenaire

Le Doubs célèbre depuis le mois de février 2019 le bicentenaire de la naissance de Courbet, le peintre de "L'Origine du monde", par une série d'expositions et de manifestations qui culmineront lors d'un face-à-face avec les oeuvres de Yan Pei-Ming. Le peintre contemporain s'est installé ce mois d'avril 2019 dans l'atelier de Gustave Courbet.

Le Hip -Hop donnerait un goût plus intense et plus fruité au fromage…

La musique influencerait le goût du fromage • L'emmental est sensible à la musique selon une étude expérience menée durant plusieurs mois par la Haute école des Arts de Berne, dans une cave d'affinage de Berthoud, dans l'ouest de la Suisse. Après six mois et demi d'affinage au son du rock de Led Zeppelin, de la musique de Mozart ou du rap de "Tribe called quest", les meules du fromager-affineur Beate Wampfler situé dans la vallée de l'emmental, présentaient des goûts différents, en lien avec les mélodies qu'ils ont "écoutées".

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.75
couvert
le 22/04 à 9h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1005.965 hPa
Humidité
66 %

Sondage