Un urinoir pour femmes en festival

Publié le 08/07/2019 - 12:00
Mis à jour le 26/07/2019 - 13:24

Souvent, la queue pour les toilettes des femmes en festival est atrocement longue. Et l’intérieur, rarement propre. Pour résoudre ce flagrant problème, la société Lapee produit des urinoirs adaptés aux femmes, destinés aux évènements en extérieur…

Interminable. C’est ainsi que n’importe qui décrirait la queue des toilettes pour femmes lors de festivals ou autres évènements en plein air. Et une fois la porte ouverte, aucune garantie n’existe quant à la propreté du graal pourtant si longtemps attendu.

Un pipi rapide et efficace chez les hommes

De leur côté, leurs homologues masculins n’ont pas ce problème : avec les urinoirs disposés à côté des cabines, ils sont souvent au moins quatre à pouvoir se délester en même temps, rapidement et sans trop de risque de salir l’installation, même sous une bonne dose d’éthanol.

Face à ce constat, l’architecte française Gina Périer, de la société Lapee (Copenhague) a inventé un urinoir… Pour femmes.

Trois femmes en même temps

Il diviserait le temps passé dans les files d’attentes par 3, tout en prodiguant 2 fois plus d’urinoirs que de toilettes fermées, pour la même surface. Il accueille en effet jusqu’à trois personnes en même temps.

Une position semi-assise

Et niveau hygiène ? L’architecte y a pensé. La forme est designée pour que la femme puisse uriner rapidement en forme semi-assise, sans avoir à toucher l’urinoir et en protégeant ainsi son intimité.

L’installation est enfin munie d’une cuvette ergonomique et sans chasse d’eau, mêlant ainsi efficacité et écologie.

L'urinoir est en ce moment testé au Roskilde Festival.

Voir cette publication sur Instagram

How does it work ? Well it’s very simple : get in, pee, get out ! You can look around but no one sees you ? #lapee

Une publication partagée par Lapee (@lapee_dk) le


Retrouvez cette idée sur Instagram.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.23
légères chutes de neige
le 01/12 à 9h00
Vent
3.45 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
98 %

Sondage