Une banque de Genève cambriolée suite à la prise d’otages de la famille d’un employé

Publié le 24/09/2013 - 18:39
Mis à jour le 24/09/2013 - 18:41

Le ministère public du canton de Genève a indiqué par un communiqué publié ce mardi 24 septembre 2013 qu’une agence bancaire d'UBS à Genève, située dans le quartier de la gare Cornavin, a été l'objet d'un vol suite à la prise d'otage de la famille de l'un de ses employés, à son domicile. Celle-ci a été retrouvée saine et sauve. Le voleur et son complice ont pris la fuite en direction de Lausanne

alarme transfrontalière

PUBLICITÉ

La police a été alertée par un coup de fil de l’employé de banque concerné, à 13h44 locales, pour dire que sa famille avait été prise en otage. Quelques minutes plus tôt, il était sorti prendre une pause devant la banque lorsqu’il a été abordé par un inconnu qui s’est approché de lui en lui montrant une photo de sa famille prise en otage à son domicile. Sous la menace, l’employé est entré dans la banque, a pris un sac contenant de l’argent et l’a remis à l’inconnu. Celui-ci a pris la fuite en grimpant sur un scooter piloté par un complice qui l’attendait. Ces deux individus ont pris la fuite en direction de Lausanne, et n’ont pas été rattrapés par la police.

La famille retenue a été retrouvée saine et sauve.

L’alarme transfrontalière a immédiatement été déclenchée. L’enquête est désormais entre les mains de la police judiciaire, sous la direction du Ministère public, qui ne donne aucune autre information, notamment le montant du butin. Selon des sources citées par des médias suisses, celui-ci s’élèverait à 1 million de francs suisses (800.000 euros).

Cette même agence d’UBS avait déjà fait l’objet d’un braquage en septembre 2011.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.09
légère pluie
le 25/05 à 0h00
Vent
0.97 m/s
Pression
1015.36 hPa
Humidité
96 %

Sondage