"Un(e) chef(fe) Saint-Vit à table" : deux couples en face à face pour reprendre un restaurant

Publié le 05/11/2018 - 11:12
Mis à jour le 06/11/2018 - 23:03

Comme pour un télé-crochet culinaire, Pascal Routhier, le maire de Saint-Vit dans le Grand Besançon a lancé en mai 2018 un concours pour trouver le ou la chef(fe) du restaurant du centre-ville de Saint-Vit pour lui donner une seconde vie. Le 31 octobre dernier, les deux couples candidats à la reprise du commerce ont pris connaissance du thème de l'épreuve technique…

concours retaurant saint-vit.19
Thomas, Sandra, Romuald Fassenet, Elodie et Thibault. ©DR

Au 29 juin 2018, une seule personne avait rendu un dossier de création d’entreprise, mais le test cuisine n’avait pas convaincu les 12 membres du jury. Durant l’été, deux couples de candidats ont déposé leur candidature à la mairie.

Pascal Routhier et Romuald Fassenet, Meilleur ouvrier de France et coach du Bocuse d'Or, parrain de l'opération "Un chef Saint-Vit à table", ont accueilli les deux couples candidats, Sandra et Thomas, et Thibault et Elodie, dans les locaux de Cuisne Mode d'Emploi à Besançon, lieu de l'épreuve technique qui se déroulera le 9 novembre prochain.

200€ pour un sujet "Retour de marché, menu d'automne"

Les candidats ont visité les locaux de l'école de cuisine avant de prendre connaissance du sujet dont le titre est "Retour de marché, menu d'automne".

Pour faire leurs courses le 8 novembre dans le cadre de l'épreuve, les couples recevront chacun un bon de 200€ à dépenser au magasin Métro. Le 9 novembre, ils prépareront un menu d'automne qu'ils feront déguster aux 14 membres du jury issus de divers milieux professionnels.

Infos +

Suite à la fermeture en 2016 de l’hôtel-restaurant "le Soleil d’Or" situé dans le centre-bourg, la commune de Saint-Vit a racheté l’immeuble pour donner une seconde vie au restaurant, maintenir une activité de restauration de qualité, préserver un lieu de convivialité et une vitalité commerciale de son centre.

La mairie a ainsi fait appel à une architecte d’intérieur pour imaginer le futur restaurant et faciliter l’installation d’un porteur de projet en proposant un très bel outil de travail, neuf et prêt à l’emploi. La fin des travaux de rénovation est prévue en décembre 2018.  La ville de Saint-Vit met à disposition le local de restauration en location gérance dans un premier temps et souhaite à terme revendre les murs au porteur de projet.

La commune a lancé un appel à projet en mai dernier pour trouver le ou la gérant(e) de ce futur restaurant, situé place Simone Veil à Saint-Vite qui comprend une cuisine, des sanitaires, un salon, et deux salles de service. Le porteur de projet pourra également bénéficier d’une permission de voirie devant son établissement afin d’établir une terrasse.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

GE Belfort : "Une énième fois, je demande au président de la République de s'emparer du dossier" (MG Dufay)

La présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay en appelle "une énième fois" à Emmanuel Macron pour qu'il s'empare du dossier de General Electric (GE), le groupe américain qui s'apprête à supprimer 300 nouveaux postes en France, dont 240 à Belfort.

Les commerces rouvrent ce samedi : quelles sont les nouvelles règles sanitaires à connaître ?

Suite à un allègement des mesures de confinement annoncé par le président de la République et le Premier ministre, les commerces (exceptés les restaurants, les bars et les discothèques) peuvent rouvrir dès ce samedi 28 novembre. Toutefois, un protocole sanitaire renforcé s'impose aux commerçants comme aux consommateurs… Quelles sont les mesures?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.05
ciel dégagé
le 28/11 à 18h00
Vent
4.33 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
55 %

Sondage