Une "fausse manifestation de droite" à Besançon contre la réforme de l'assurance chômage

Publié le 22/05/2021 - 19:33
Mis à jour le 22/05/2021 - 19:35

Déguisés en "bourgeois", la cinquantaine de manifestants qui a répondu à l'appel national de la Coordination des intermittents et précaires (CIP) ce samedi 22 mai au centre-ville de Besançon contre la réforme "assurance chômage".

"Fausse manif' de droite" de la CIP FC à Besançon le 22 mai 2021. © CIP FC

Cette manifestation aux slogans pour le moins surprenants et aux costumes des manifestants peu banals pour un mouvement social, répond à un appel national contre la réforme de l'assurance chômage, contre les licenciements et les suppressions de postes, contre la précarité, pour le système de santé des plus précaires et pour défendre "nos biens communs".

Les revendications dans le détail :

  • Le retrait définitif de la réforme de l’assurance chômage
  • La prolongation pour tous les intermittents du spectacle de l'année blanche jusqu'à la reprise totale des activités : "4 mois ne suffisent pas !"
  • Un plan massif de soutien à l'emploi pour une véritable reprise du secteur culturel
  • L'indemnisation au titre de l'assurance chômage de tous les travailleurs privés d'emploi et précaires en emploi discontinu
  • Le refinancement de la caisse sociale et la garantie du maintien de l'ensemble des droits sociaux
  • Les mesures immédiates pour l'accès de tous aux congés maternité, paternité et maladie.

Depuis plus d'un an, la CIP alerte sur "les dangers des décisions politiques prises au cours de la crise sanitaire", est-il indiqué dans un communiqué. "Aujourd'hui, nous avons trouvé une manière plus concrète de rassembler nos voix pour hurler notre détresse et notre révolte : l'occupation des lieux de culture. Ce ne sont pas quelques mesurettes et saupoudrages qui nous satisferont."

À Besançon, des intermittents et précaires de Franche-Comté occupent le Centre dramatique national depuis 72 jours et 72 nuits.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Occupation d’un appartement par des mineurs isolés : Solmiré assignée au tribunal administratif de Besançon

Depuis avril 2021, Solmiré (Solidarité, Migrants Réfugiés) occupe un logement bisontin pour héberger des mineurs étrangers isolés. L'association est assignée au tribunal administratif par les Voies navigables de France (VNF), gestionnaire du bâtiment, ce mardi 27 juillet à 11 heures.

Manifestation anti pass sanitaire : environ 2.000 personnes dans les rues de Besançon ce samedi

Les manifestants étaient au rendez-vous ce samedi 17 juillet 2021 Place de la Révolution à Besançon. Environ 2.000 personnes se sont retrouvées afin de protester contre les mesures gouvernementales et notamment le pass sanitaire et la vaccination. Une foule s’est ensuite amassée vers la Préfecture où il a été fait usage de gaz lacrymogène.

Obligation vaccinale des agents hospitaliers : le syndicat Sud-Santé CHU 25 monte au créneau

Olivier Véran, le ministre de la Santé, et plusieurs organisations professionnelles du secteur se disent favorable à “une obligation vaccinale des professionnels de santé” contre le Covid-19, dans un texte commun publié à l’issue d’une rencontre ce mercredi 7 juillet 2021. Face à cela, le syndicat Sud-Santé Sociaux du CHRU de Besançon a souhaité réagir…

Faux pompier pendu : une plainte déposée suite à la mise en scène de Denis Braye

Denis Braye, pompier pendant 33 ans, a tenu une nouvelle fois à se faire entendre samedi dernier lors d’une manifestation contre le Covid-19 à Nancy. Le service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de Meurthe-et-Moselle a annoncé lundi 5 juillet 2021 avoir déposé plainte à la suite de la pendaison symbolique d'un mannequin à l'effigie d'un pompier.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.98
partiellement nuageux
le 29/07 à 18h00
Vent
0.44 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
38 %

Sondage