Une "fausse manifestation de droite" à Besançon contre la réforme de l'assurance chômage

Publié le 22/05/2021 - 19:33
Mis à jour le 22/05/2021 - 19:35

Déguisés en « bourgeois », la cinquantaine de manifestants qui a répondu à l’appel national de la Coordination des intermittents et précaires (CIP) ce samedi 22 mai au centre-ville de Besançon contre la réforme « assurance chômage ».

"Fausse manif' de droite" de la CIP FC à Besançon le 22 mai 2021. © CIP FC

Cette manifestation aux slogans pour le moins surprenants et aux costumes des manifestants peu banals pour un mouvement social, répond à un appel national contre la réforme de l'assurance chômage, contre les licenciements et les suppressions de postes, contre la précarité, pour le système de santé des plus précaires et pour défendre "nos biens communs".

Les revendications dans le détail :

  • Le retrait définitif de la réforme de l’assurance chômage
  • La prolongation pour tous les intermittents du spectacle de l'année blanche jusqu'à la reprise totale des activités : "4 mois ne suffisent pas !"
  • Un plan massif de soutien à l'emploi pour une véritable reprise du secteur culturel
  • L'indemnisation au titre de l'assurance chômage de tous les travailleurs privés d'emploi et précaires en emploi discontinu
  • Le refinancement de la caisse sociale et la garantie du maintien de l'ensemble des droits sociaux
  • Les mesures immédiates pour l'accès de tous aux congés maternité, paternité et maladie.

Depuis plus d'un an, la CIP alerte sur "les dangers des décisions politiques prises au cours de la crise sanitaire", est-il indiqué dans un communiqué. "Aujourd'hui, nous avons trouvé une manière plus concrète de rassembler nos voix pour hurler notre détresse et notre révolte : l'occupation des lieux de culture. Ce ne sont pas quelques mesurettes et saupoudrages qui nous satisferont."

À Besançon, des intermittents et précaires de Franche-Comté occupent le Centre dramatique national depuis 72 jours et 72 nuits.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

1er mai : quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ?

Comme le veut la tradition syndicale, des manifestations sont organisées partout en France la 1er mai 2024, jour de la Fête du travail, suite à l'appel de l’intersyndicale CGT, Solidaires, FO, FSU. Quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ? Réponses…

Centre hospitalier de Novillars : l’intersyndicale appelle à la grève le 2 mai

C’en est trop pour les syndicats CGT et SUD qui se mobiliseront le 2 mai 2024 devant la maison d’accueil spécialisée pour adultes handicapés à Novillars. En cause ? Deux suppressions de postes infirmiers qui aggravent "le déficit infirmier" déjà en place ainsi que le "gel de lits" et une augmentation des contrats à durée déterminée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.98
légère pluie
le 20/05 à 21h00
Vent
0.57 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
95 %