Une famille albanaise qui devait être expulsée revient à Besançon

Publié le 26/08/2017 - 08:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:48

Lors de l'évacuation de six familles de migrants qui "campaient" dans le square Cusenier à Besançon le 9 août 2017, la famille Nika avait été envoyée au centre de rétention administratif. Les parents et leurs deux fillettes devaient être expulsés le 21 août vers l'Albanie. Finalement, leur vol a été annulé…

 ©
©

Cette famille devait être expulsée dans son pays d'origine : l'Albanie, mais la préfecture du Doubs "a levé la rétention" selon un membre du collectif Sol Mi ré. Les parents, Albana Rosaj et Gezim Nika ainsi que leurs deux petites filles, Anissa, 5 ans et Élisa, 1 an ½  ont pu revenir à Besançon ce vendredi 25 août au soir. 

Selon le réseau Education Sans Frontières, il s'agit d'un "sursis" en expliquant que "le ministère a annulé le vol du 21 août vers l'Albanie pour attendre l'examen de la demande d'asile qui a été déposée le 16 août au centre de rétention administratif."

Ils étaient au centre de rétention administratif depuis le 11 août. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.

Fin des emballages plastiques au 1er janvier 2022 : la liste des fruits et légumes concernés

Bientôt finies, les courgettes en barquette : dès 2022, de nombreux fruits et légumes frais non transformés ne pourront plus être vendus sous plastique en France, avec des tolérances jusqu'en 2026 pour les plus fragiles comme les fruits rouges, selon un communiqué du gouvernement lundi 11 octobre.

La France se souvient de Samuel Paty

Un an après • De nombreuses écoles, ses collègues enseignants et Emmanuel Macron lui rendront hommage. Un an après l'innommable, la France s'apprête à honorer la mémoire de Samuel Paty, dont l'assassinat a causé une vague d'émotion profonde dans tout le pays.    
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.2
peu nuageux
le 17/10 à 12h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
85 %

Sondage