Une plage du sud de la France fermée le temps des vacances du roi saoudien

Publié le 16/07/2015 - 11:43
Mis à jour le 16/07/2015 - 11:43

La famille royale saoudienne veut profiter des plages du sud de la France, mais sans les plagistes locaux. Des travaux ont été réalisés à leur demande pour clôturer la plage publique de Vallauris (Alpes-Maritimes) bordant l’une de leurs résidences. Mais ceux-ci ont été interrompus mercredi 15 juillet à la demande de la préfecture, a indiqué Philippe Castanet, sous-préfet de Grasse.

INSOLITE

"Ces aménagements ont été entrepris prématurément sans attendre la fin des discussions en cours entre la France et les autorités saoudiennes concernant les conditions de sécurisation du séjour que la famille royale saoudienne envisage de faire bientôt à Vallauris."

Une réunion de travail devrait se tenir jeudi entre les autorités françaises et des émissaires du roi d’Arabie saoudite pour déterminer quel dispositif de sécurisation va être mis en place autour de la propriété. « La plage publique devrait être totalement interdite au public le temps du séjour de la famille royale », a expliqué le sous-préfet de Grasse.

Il ne resterait donc plus qu’à déterminer si la sécurité de la famille royale sera assurée "par des vigiles privés ou des policiers", s’il y aura "des grillages ou non""et à quel moment nous pourrons restituer au public, le plus vite possible, cet espace", a par ailleurs souligné M. Castanet.

Une association menace le roi de procès

La plage publique de Vallauris, dite "de la Mirandole", est uniquement accessible par un tunnel appartenant à la SNCF passant sous la voie ferrée. La maire (UDI) de Vallauris-Golfe-Juan, Michelle Salucki, a déclaré que, faute d’arrêté préfectoral, rien "n’interdit l’accès à cette plage publique". Elle a donc "fait intervenir la police municipale pour empêcher qu’une grille soit scellée au débouché de ce souterrain et qu’elle ne condamne ainsi l’accès à la plage".

Le chantier pour couler la dalle en béton "a soulevé une vague d’indignation",écrit Nice-Matin, citant la présidente d’une association de défense de l’environnement de Golfe-Juan et Vallauris, bien décidée à intenter un procès au roi d’Arabie saoudite "si la plage n’est pas remise en état".

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.8
légère pluie
le 25/09 à 18h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage