Université de Bourgogne: l'Unef dénonce la disparition de 40.000 heures de cours

Publié le 02/06/2017 - 14:51
Mis à jour le 02/06/2017 - 14:51

L'Unef, première organisation étudiante, a dénoncé ce vendredi 2 juin 2017 la réduction "de près de 40.000 heures" de formation par an à l'université de Bourgogne "pour faire face aux difficultés financières", synonyme de "fermetures progressives de plusieurs licences et de plusieurs parcours au niveau master". 

PUBLICITÉ

« Le cas de l’université de Bourgogne est loin d’être isolé« , poursuit-elle dans un communiqué, citant les établissements de Limoges, Besançon ou encore de Toulouse III qui « ont déjà dû, cette année, procéder à des restrictions budgétaires« . 

Le syndicat étudiant demande « la mise en place d’un plan de financement d’urgence pour l’université de Bourgogne », ainsi que « d’un investissement d’un milliard d’euros par an dans l’enseignement supérieur public fléché vers les premières années universitaires. » 

La suppression de 40.000 heures de cours pour la période 2017-2021, près de 10% du total, a été entérinée lundi par le conseil d’administration de l’université de Bourgogne. 

Toutefois, ces suppressions d’heures au niveau central ont été en partie compensées par de nouveaux financements trouvés directement par les composantes de l’université et par une réorganisation des cursus, fait valoir Sylvain Comparot, directeur de cabinet du président de l’université Alain Bonnin. 

« Si on ne peut pas payer les salaires, il n’y a pas d’offre de formation, il faut rétablir le budget« , ajoute-t-il, reconnaissant « la situation délicate financièrement » dans laquelle se trouve l’université. L’université de Bourgogne, qui accueille 29.000 étudiants, a accusé en 2017 un déficit d’1,8 million d’euros, sur un budget total de 280 millions. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.88
légère pluie
le 21/10 à 18h00
Vent
1.06 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
97 %

Sondage