Université de Bourgogne: l'Unef dénonce la disparition de 40.000 heures de cours

Publié le 02/06/2017 - 14:51
Mis à jour le 02/06/2017 - 14:51

L'Unef, première organisation étudiante, a dénoncé ce vendredi 2 juin 2017 la réduction "de près de 40.000 heures" de formation par an à l'université de Bourgogne "pour faire face aux difficultés financières", synonyme de "fermetures progressives de plusieurs licences et de plusieurs parcours au niveau master". 

"Le cas de l'université de Bourgogne est loin d'être isolé", poursuit-elle dans un communiqué, citant les établissements de Limoges, Besançon ou encore de Toulouse III qui "ont déjà dû, cette année, procéder à des restrictions budgétaires". 

Le syndicat étudiant demande "la mise en place d'un plan de financement d'urgence pour l'université de Bourgogne", ainsi que "d'un investissement d'un milliard d'euros par an dans l'enseignement supérieur public fléché vers les premières années universitaires." 

La suppression de 40.000 heures de cours pour la période 2017-2021, près de 10% du total, a été entérinée lundi par le conseil d'administration de l'université de Bourgogne. 

Toutefois, ces suppressions d'heures au niveau central ont été en partie compensées par de nouveaux financements trouvés directement par les composantes de l'université et par une réorganisation des cursus, fait valoir Sylvain Comparot, directeur de cabinet du président de l'université Alain Bonnin. 

"Si on ne peut pas payer les salaires, il n'y a pas d'offre de formation, il faut rétablir le budget", ajoute-t-il, reconnaissant "la situation délicate financièrement" dans laquelle se trouve l'université. L'université de Bourgogne, qui accueille 29.000 étudiants, a accusé en 2017 un déficit d'1,8 million d'euros, sur un budget total de 280 millions. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Bourgogne Franche-Comté : un dispositif d’accueil personnalisé à destination des étudiants ukrainiens 

Les étudiants ukrainiens bénéficiaires de la protection temporaire, dispositif mis en place par l’Union européenne, sont accueillis au sein des résidences du Crous Bourgogne-Franche-Comté qui a mis en place un accompagnement personnalisé de ces étudiants, a-t-on appris dans un communiqué du 5 mai 2022. A ce jour, 14 étudiants ukrainiens sont accueillis à Dijon.

Inclusion professionnelle par le sport : le Crédit Agricole Franche-Comté signe un partenariat avec l’Apels

Ce jeudi 28 avril, le directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté, Franck Bertrand a signé officiellement un partenariat avec l’Agence pour l’éducation par le sport (APELS) afin de mettre en place un programme qui permettra “d’accompagner les jeunes, par le sport, jusqu’au monde du travail et leur donner des portes d’entrées vers des entreprises du territoire franc-comtois”.

UBFC : 4 présidents d’agglomérations de Franche-Comté exigent « le respect des accords politiques »

Dans un communiqué commun du 26 avril 2022, Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Damien Meslot, président de Grand Belfort, Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard et Alain Chrétien, président de Vesoul Agglo s’unissent pour exiger du président de l’Université de Bourgogne et du président de Grand Dijon "le respect des accords politiques en matière d’enseignement supérieur et de recherche". Explications.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.5
couvert
le 19/05 à 15h00
Vent
3.76 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
43 %

Sondage