"Verdir" la publicité : les députés EDS prennent les devants

Publié le 12/07/2020 - 07:29
Mis à jour le 10/07/2020 - 16:32

Les députés du groupe Ecologie, Démocratie, Solidarité (EDS) ont annoncé vendredi le dépôt d'une proposition de loi destinée à "verdir" la publicité, reprenant les principales propositions de la Convention citoyenne pour le climat sur le sujet.

Le texte porté par Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot, est cosigné par les 16 autres élus du groupe EDS. Il vise à « faire de la publicité un levier au service de la transition écologique et de la sobriété », et « réduire les incitations à la surconsommation ».

Selon son exposé des motifs, la proposition "donne force de loi aux principales propositions de la Convention citoyenne pour le climat" qui a porté des mesures "fortes de régulation" de la publicité.

"Ce n'est pas une loi d'interdictions, c'est une loi de mobilisation de tout le secteur de la publicité et d'encadrement progressif sur les produits les plus néfastes pour le climat", a indiqué à l'AFP Matthieu Orphelin, coprésident du groupe EDS.

Le texte prévoit notamment dans sa vingtaine d'articles d'interdire les nouveaux écrans vidéo publicitaires, ceux existants devant être retirés selon des modalités définies par décret.

Il prévoit aussi de restreindre progressivement sur 7 ans la publicité portant sur les véhicules particuliers les plus émetteurs, notamment les SUV les plus gros.

Les élus veulent aussi mettre fin à moyen terme à la publicité portant sur l'ensemble des produits ayant un fort impact environnemental, avec un outil de mesure à déterminer par décret, rejoignant le score carbone proposé par les 150 citoyens.

Ils entendent aussi mettre fin progressivement à la distribution dans les boîtes aux lettres de prospectus non adressés, hormis les cas où une étiquette autorisant cette distribution est apposée sur la boîte, remplaçant ainsi le principe du "Stop pub" par celui du "Oui pub".

Le texte propose également de créer un fonds de soutien à la publicité responsable, ou encore d'instaurer "l'obligation d'apposer sur toute publicité une mention +En avez-vous vraiment besoin?+" visant à lutter contre la surconsommation".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Gilles Platret

CANDIDAT N°7 • Gilles Platret a 48 ans. Depuis 2014, il est maire de Chalon-sur-Saône et conseiller régional à la Région Bourgogne Franche-Comté depuis 2015. Il est également vice-président du parti Les Républicains. Cette année, il se présente en tête de liste pour les élections régionales avec "Pour les Bourguignons et les Francs-Comtois" (LR-Debout la France-UDI).

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Stéphanie Modde

Candidate n°6 •

Stéphanie Modde a 53 ans. Présidente du groupe des élus écologiste a 10 ans, Elle a intégré les Verts en 1995. Depuis, elle n'a eu de cesse de faire de l'écologie politique son étandard avec une vision sociale clairement affichée à gauche. Avec sa liste  "Écologistes et Solidaires", Stéphanie Modde dit vouloir porter une écologie ambitieuse pour la Bourgogne Franche-Comté.

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Marie-Guite Dufay

Candidat n°3 • Marie-Guite Dufay a 73 ans. Élue au conseil régional de Franche-Comté sur, elle devient 1re vice-présidente de la région. Au décès de Raymond Forni en 2008, elle prend le siège de la présidence qu'elle conservera en 2010 puis en 2015 lors des premières élections à l'échelle des grandes régions. Elle se représente à nouveau avec la liste "Notre Région par Coeur" (PS-PRG-PCF et société civile)
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.08
partiellement nuageux
le 16/06 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
87 %

Sondage