Viennet (ESB M)?: "On a retrouvé ce qui faisait notre force"

Publié le 17/01/2013 - 23:36
Mis à jour le 17/01/2013 - 23:42

Alors qu’ils reprennent, ce vendredi soir (20 h 30) devant Dijon, un championnat de Pro D2 qu’ils avaient très mal débuté à l’automne, les joueurs de l’ESB M veulent à tout prix débuter 2013 comme ils avaient fini 2012. Le point avec l’entraîneur Christophe Viennet.

viennet.jpg
Au centre de ses joueurs, l’entraîneur Christophe Viennet a un vœu cher pour 2013?: que l’ESB M assure le plus rapidement possible son maintien en Pro D2. © Photo Damien Gautier

Handball (Pro D2)

PUBLICITÉ

Christophe, quel bilan tirez-vous de la première partie de saison ?
Elle a été compliquée. On a vraiment été en difficulté sur le début de saison. On manquait pas mal de confiance, et beaucoup de blessures ont été accumulées. Après, il y a la gestion dans le money-time qui nous a coûté quelques matches importants. On a en fait eu du mal à retrouver cette notion d’équipe qui faisait notre force la saison dernière.

Vous parlez de la gestion du money-time. Sans les deux accrocs à domicile contre Mulhouse et Valence, vous seriez dans les clous…
Oui…, il y a eu Pontault-Combault aussi. Mais ces matches-là, on les aurait gagnés la saison dernière. Là, c’est le manque de confiance. Si on a deux victoires de plus, on est sur le même parcours que l’an dernier, alors qu’on pourrait ne pas le croire. On sait de toute façon qu’il est plus dur de confirmer que de se révéler. Il y a l’exemple de Baptiste Calandre. Même si l’arrivée de Tin Tokic va redistribuer les cartes.

Ce renfort de Tin Tokic à la trêve justement, comment le définir ?
Je dirais qu’il y a deux renforts… Tokic tout d’abord, c’est le profil que l’on voulait depuis plus de six mois. Lui, c’est carrément la gamme au-dessus. Après, il ne faut pas le prendre non plus pour le messie et accepter l’idée qu’il est là pour retrouver du temps de jeu. Il est prêté par son club (NDLR : Aix) et traverse donc une crise de confiance. Mais sur son potentiel, il peut beaucoup nous apporter. À lui de le prouver. L’autre renfort si l’on peut dire, c’est Audrey Col, parce que là, il revient très bien physiquement. Et dans le groupe ou les séances d’entraînement, je le ressens.

Dans votre tête, jouez-vous le maintien ?
Disons qu’il y a deux aspects. Comptable tout d’abord. Là, c’est sûr que le plus tôt que l’on assurera le maintien, le plus facile ce sera. Ensuite, il y a l’aspect des derniers matches, où on est quand même allé accrocher Chartres. Ces derniers matches me font dire qu’on ne peut pas tout le temps jouer petit bras. Comme d’habitude dans ce championnat, tout le monde se tient. À nous de jouer sur nos qualités. Je n’ai pas envie que l’on se focalise sur le maintien. Et puis, je crois surtout que nous mettre dans la peau du petit en permanence, ça ne nous fera pas avancer.

Dijon, l’affiche attendue

Un bon vieux derby des familles pour débuter 2013. Le Palais des sports devrait avoir fière allure ce soir. « Les matches entre nous, on pourrait en parler des heures. C’est particulier, mais ils ont toujours été engagés et intéressants ». Face à une équipe qu’il considère comme étant « l’une des trois meilleures du championnat maintenant que la mayonnaise a pris », Christophe Viennet a bien sûr une petite idée en tête. « Quand Vernon est venu chez nous, ils étaient 3e. Quand on a fait nul à Chartres, ils étaient 3e… Voilà, on aimerait bien que ça continue comme ça. On a aussi à cœur de prouver qu’on vaut bien mieux que ce qu’on avait montré à l’aller à Dijon, où on était complètement passé à travers (NDLR : 30-21) ». Bonne nouvelle, et c’est plus que rare pour être signalé cette saison, l’ESB M sera au complet ce vendredi soir.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Championne de France à de multiples reprises, triple championne d’Europe, Marlène Devillez a presque tout remporté dans sa discipline. Néanmoins, une seule médaille manque à son palmarès : l’or au championnat du Monde. Un titre qu’elle tentera d’acquérir pour la première fois de sa carrière en Espagne, début juillet.

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

En l’espace de trois années, de 2010 à 2013, cette vététiste s’est transformée en réelle ambassadrice de son sport donnant l’envie à de nombreuses jeunes de s’inscrire dans des clubs de VTT. Julie Bresset a clairement tout gagné dans sa vie : titre olympique, titres mondiaux et titre nationaux. Elle est l'une des ambassadrices du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Cette grande première devrait rester dans les annales. En bâtissant ce festival Grandes Heures Nature de toutes pièces le Grand Besançon cherche à rentrer dans la cour des grands. Du 13 juin au 16 juin 2019, les organisateurs seront à pied d’œuvre pour accueillir les nombreux visiteurs et animer les multiples activités.

La DNCG envoie Sochaux en National

La DNCG envoie Sochaux en National

Sochaux, pourtant maintenu sportivement dans le championnat de Ligue 2 en terminant à la 16e place du classement, a été relégué en National par la Direction nationale du contrôle de gestion ce mercredi 12 juin 2019, au même titre que Nancy, son voisin lorrain. Le club a fait appel de cette décision un peu plus tard dans la soirée.

A la découverte de Paul Fontaine, ambassadeur de Grandes Heures Nature

A la découverte de Paul Fontaine, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Atteint de la mucoviscidose, Paul Fontaine possède 55% de capacité respiratoire. Néanmoins, il repousse constamment ses limites pour réaliser ses rêves et atteindre des sommets. À l’heure actuelle, Paul espère un jour parcourir l’Atlantique à la Voile ou encore traverser l’Islande en courant. Il est l'un des ambassadeurs du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Grandes Heures Nature : 15 000 personnes attendues dès demain à Micropolis

Grandes Heures Nature : 15 000 personnes attendues dès demain à Micropolis

A partir de ce jeudi et jusqu'au 16 juin 2019, le Grand Besançon organise le festival Grandes Heures Nature à Micropolis. Une grande première pour l'Agglomération, qui travaille sur ce projet depuis plusieurs années. Au programme notamment des épreuves d’outdoor et de nombreuses autres activités. 15 000 personnes sont attendues.

A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Né au Népal, Sangé Sherpa est arrivé en 2009 du côté de Besançon. Lors de sa venue dans la cité bisontine, il ne parlait que très peu français et ne connaissait pas le trail. Par la suite, il n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il s’est lancé dans l’ultra-trail. Un sport de dingo dont il est l’un des meilleurs du monde.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.16
ciel dégagé
le 18/06 à 0h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1017.03 hPa
Humidité
92 %

Sondage