Alerte Témoin

Violences antiparlementaires : Philippe fait le point avec les parlementaires

Publié le 05/03/2019 - 06:09
Mis à jour le 16/04/2019 - 08:41

Après plus d'une centaine d'actes de violence envers des parlementaires dans le contexte de crise des "gilets jaunes", Édouard Philippe a reçu les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat ainsi que des représentants des groupes des deux Chambres lundi 4 mars 2019 dans la soirée.

edouard_philippe.jpg
©

Le chef du gouvernement a échangé pendant près d'une heure trente avec plus d'une dizaine d'élus lors de cette réunion à Matignon à laquelle ont également participé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et le ministre chargé des Relations avec le Parlement Marc Fesneau.

"Le Premier ministre a fait état de ses inquiétudes, le ministre de l'Intérieur (a mis en avant) la disponibilité de son ministère et puis des mesures qui ont été prises pour que ce climat ne perdure pas", a affirmé devant la presse le député communiste Stéphane Peu. "Mais il n'y a eu aucune annonce précise de faite si ce n'est d'entendre les différents groupes parlementaires pour constater qu'il y avait une montée de la violence inquiétante, qu'il fallait agir et que le gouvernement agissait", a ajouté l'élu de Seine-Saint-Denis.

"Le ministre de l'Intérieur nous a indiqué qu'il avait été dénombré 117 cas d'attaques, d'agressions ou de menaces vis-à-vis des parlementaires", a souligné Bertrand Pancher qui représentait le groupe "Libertés et territoires" de l'Assemblée.

Alors que des propriétés privées ont été prises pour cible, les questeurs du Palais Bourbon ont décidé en février d'étendre le dispositif d'indemnisation en cas de dégradation des permanences aux domiciles et biens des députés tels leurs véhicules.

Pancher a formulé des "propositions", notamment pour "revisiter le système de protection judiciaire des élus". Cet élu de la Meuse suggère aussi d'organiser une "campagne de communication auprès du grand public" pour "rétablir la vérité sur le fonctionnement des élus", constatant qu'il "se raconte souvent n'importe quoi sur les réseaux sociaux concernant notamment les rémunérations des députés".

Stéphane Peu a appelé les responsables politiques à "ne pas ajouter, par des attitudes ou des propos excessifs, de la tension".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : pour une vi(ll)e « plus durable » et une « écologie du bon sens »

Le candidat LR Ludovic Fagaut a choisi la journée internationale de l'environnement et s'est installé sur le toit de l'espace coworking l'Épicerie, place de la Révolution pour présenter son programme écologique. Face la candidate Anne Vignot (EELV - PS - PC - Génération.s), il a égrainé quelques une de ses idées : de "Terra Vesontio" aux Vaîtes à la promotion des producteurs locaux, mais également des 30.000 arbres plantés au doublement du nombre de kilomètres de voies cyclables.

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.56
couvert
le 06/06 à 3h00
Vent
5.27 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
92 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune