"Marisol, Ras-le-bol, on n'est pas des guignols..."

Publié le 31/05/2013 - 16:44
Mis à jour le 31/05/2013 - 18:42

À l’image du temps maussade, la ministre de la Santé a été accueillie fraichement sous une pluie de slogans et de revendications au CHU de Besançon. À l’entrée du CHU et dans le hall d’accueil où elle a été huée, une centaine de personnels grévistes ont fait part de leur mécontentement alors que Marisol Touraine venait poser la première pierre du pôle biologie et cancérologie de l’Institut Régional Fédératif du Cancer qui manquait à la Franche-Comté. Arrivée à 14h, la ministre est repartie une heure plus tard. Direction l’Aire Urbaine pour visiter le foyer-logement Jean Bossiere de Montbéliard et pour poser la première pierre de l’hôpital de Belfort-Montbéliard.

CHU de Besançon

Malgré un accueil plutôt froid, la ministre de la Santé n'a pas hésité à aller au contact des personnels pour "entendre" les doléances. Dès la sortie de voiture, Marisol Touraine a été interpellée par les grévistes "sur le manque récurrent de personnel, le non-remplacement des absences. "On n'arrive plus à travailler correctement. On s'en va le soir en se disant que l'on n' a pas été en mesure de faire correctement notre travail" (voir article en dessous...)

"Je viens pour l'hôpital public, je viens pour un investissement important. Quand on investit c'est que l'on croit à l'avenir de l'hôpital public. L'investissement c'est la qualité du travail , l'investissement c'est la qualité des soins..." a-t-elle rapidement expliqué avant de rejoindre l'arrière de l'hôpital où sera construit l'institut Régional Fédératif du Cancer. Durant les discours officiels, quelques personnels ont réussi à faire à nouveau entendre leurs slogans ce qui n'a pas manqué d'agacer le maire de Besançon lors de son discours : "C'est un moment de bonheur car la Franche-Comté va se doter d'un des cinq grands instituts fédératifs de Franche-Comté. Cet institut fédératif est la preuve que cet investissement est là pour soutenir l'offre de soin pour tous les Francs-Comtois. Je regrette que certains ne le comprennent pas..." 

Durant la pose de la première pierre du pôle biologie et cancérologie, un conseiller et une conseillère de la ministre ont reçu deux délégations. "Nous avons été entendus, maintenant, nous attendons...

Pour rappel, le CHRU de Besançon emploie 6.588 agents.

Regardez l'arrivée chahutée de Marisol Touraine et la réaction du Dr Jean Langlais (chirurgien pédiatrique) à l'issue de la rencontre avec une conseillère de la ministre. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

L’inscription de l’IVG dans la Constitution française sera-t-elle votée par le Sénat ?

Le Sénat se prononcera mercredi 28 février 2024 après-midi sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, un vote rendu très incertain par les réticences de la droite et qui pourrait bouleverser le calendrier parlementaire de la réforme. C'est l'étape la plus périlleuse de la révision constitutionnelle promise par le président de la République, Emmanuel Macron : l'exécutif ne pourra la faire aboutir sans un vote majoritaire des 348 parlementaires du Palais du Luxembourg.

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6
légère pluie
le 01/03 à 3h00
Vent
3.76 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
86 %