« Voisin de numéro », le nouveau jeu des réseaux sociaux qui fait polémique

Publié le 06/08/2019 - 13:30
Mis à jour le 21/08/2019 - 11:25

Depuis début août 2019, un nouveau jeu se développe sur les réseaux sociaux. Il consiste à envoyer un message à son propre numéro de téléphone mais changé d'un chiffre (16 au lieu de 15 par exemple), et de poster la réponse sur Internet. Problème, cela aurait donné lieu à du harcèlement téléphonique, selon la gendarmerie de la Haute-Saône...

Téléphone portable ©Pixabay
© PXB CC0 ©

Prenez votre numéro de téléphone et changez le dernier chiffre (ex : 66 au lieu de 65). Vous avez maintenant un voisin de numéro. Envoyez-lui un message pour lui dire et partagez sa réponse sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram). C’est le nouveau jeu en vogue sur Internet, venu tout droit des USA et qui a pris en France en ce début août 2019.

Echanger avec des inconnus...

L’idée de base est mignonne : échanger avec un inconnu sur quelque chose d’anodin qui nous lie. Souvent, de petits mots gentils sont échangés ; parfois, c’est de l’indifférence, lorsque le destinataire ne comprend pas trop le principe ou que ça ne l’intéresse pas.

(Ci-dessous, un exemple bien sympathique)

...au harcèlement téléphonique

Mais comme toute pratique, elle a fatalement donné lieu à des débordements. Du harcèlement même, selon la gendarmerie de Haute-Saône : des appels ou SMS malveillants et répétés.

Le Ministère de l’Intérieur et les services publics rappellent donc la loi concernant le harcèlement téléphonique. Est considéré du harcèlement lorsqu’on reçoit :

  • Au moins 2 appels insultants ou menaçants successifs
  • Des messages malveillants sur la boîte vocale
  • Lorsque quelqu’un fait sonner le téléphone sans parler dans un but de nuisance sonore

Le harcèlement téléphonique est condamnable d’un an d’emprisonnement et de 1500€ d’amende.

Tout le monde ne le prend pas super bien, alors il a bien fait de s’arrêter là.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.97
nuageux
le 02/12 à 6h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
98 %

Sondage