Vosges : naissance inédite de deux lynx boréal

Publié le 06/08/2021 - 17:14
Mis à jour le 06/08/2021 - 17:14

Deux lynx boréal sont nés, au printemps dernier, dans le massif des Vosges. Une première depuis le XVIIe siècle, où le félin avait disparu de la région.
 

 © Vivien Siat - Office français de la Biodiversité
© Vivien Siat - Office français de la Biodiversité

L’annonce a été faite par l’Office français de la biodiversité (OFB), vendredi 6 août. Au printemps dernier, deux chatons lynx boréal, qui appartiennent à une espèce menacée, ont vu le jour dans le massif des Vosges du Nord. Une première, depuis le XVIIe siècle, époque où cet animal avait disparu de la région. "C’est la coopération internationale en faveur de la biodiversité qui porte ses fruits", a salué l’organisme, qui souligne que la naissance de cette première portée représente "une nouvelle porteuse d’espoir pour l’espèce", même si son statut de conservation demeure "très précaire".

La mère, Lycka, une femelle âgée de 10 ans, avait été relâchée en mars 2020 dans le massif frontalier du Palatinat en Allemagne dans le cadre d’un programme européen de réintroduction, a précisé l’Office français de la biodiversité dans un communiqué. Celui-ci suit les mouvements de l’animal grâce à un collier GPS.

Une espèce considérée comme "en danger"

Née en Suisse, Lycka a vécu dans le canton de Neuchâtel avant d’être transférée le 20 mars 2020 dans la forêt du Palatinat. Elle est arrivée fin mars 2020 sur le territoire français, selon les relevés des équipes d’observation française et allemande. Reconnaissable à son pelage beige et à ses grandes oreilles pointues, le lynx boréal est le seul grand félin sauvage présent en France, et est classé comme espèce "en danger" sur la "liste rouge" nationale des espèces menacées publiée par l’Union mondiale pour la nature (UICN).

Les deux tiers de la population de lynx en France, qui s’élève à 150 individus environ, sont situés dans le massif du Jura. L’animal est également présent dans l’est, dans les Alpes et, de manière sporadique, dans le massif des Vosges. Le lynx avait disparu du pays au début du XXe siècle, avant d’être réintroduit dans l’est de la France dans les années 1980 et 1990.

Les services de l’État préparent depuis 2019 un Plan national d’actions qui a pour objectif de "rétablir la population française de lynx boréal dans un état de conservation favorable" et "la lutte contre les destructions illégales est une de ses priorités", selon la Direction de l’environnement.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Les 10 conseils du Codever pour randonner sereinement

Cet été, un randonneur averti en vaut deux. À l’approche des grands départs en vacances, le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) souhaite informer les touristes pour qu’ils profitent sereinement de leurs balades, à pied, à vélo, à VTT, à cheval, à moto, en quad etc… Que l’on crapahute en montagne, le long des côtes, en forêt, sur les sentiers ou les chemins, voici la charte de bonne conduite soumise par le CODEVER.

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Sécheresse 2023 : cinq communes de Haute-Saône reconnues en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 1er juillet 2024 publié au Journal Officiel du 2 juillet 2024, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes d'Avrigney-Virey, Bussières, Chenevrey-et-Morogne, et Thiénans pour les dommages causés par des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur la période de janvier à mars 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.67
légère pluie
le 16/07 à 12h00
Vent
5.99 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
69 %