Vous avez vu des cigognes en Franche-Comté ? Signalez-les à la Ligue de Protection des Oiseaux

Publié le 26/08/2019 - 16:10
Mis à jour le 26/08/2019 - 18:19

Les cigognes ont fait leur retour en Franche-Comté avec leur ballet immuable à la fin de l'été vers les pays plus chauds pour la saison hivernale.  la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) un appel au recensement depuis la fin du mois de février 2019 afin de répertorier les différents groupes. Samuel Maas, ornithologue et membre LPO nous explique comment procéder.

maCommune.info : Quand et pourquoi avoir lancé un appel au recensement des cigognes ?

Samuel Maas : "Le retour et le départ de migration des cigognes sont des rituels immuables pour les observateurs d'oiseaux, nous souhaitons ainsi sensibiliser nos concitoyens à participer avec nous à ce rituel, en sensibilisant les gens à ces périodes charnières. La cigogne possède de plus un capital sympathie remarquable et qui permettra sans doute aux Francs-comtois de se rapprocher de la faune de proximité observable tout au long de l'année... et peut être même de nos actions associatives (sorties nature, amélioration des connaissances sur la faune, chantier éco volontaires, etc.)".

mC : Quel est le but pour la LPO ?

Samuel Maas : "Le but est triple :

1) avoir un maximum d'informations sur les différents groupes de migrateurs traversant la Franche-Comté, notre réseau d'observateurs est déjà grand, mais ne peut tout voir, le complément par le grand public, qui sait reconnaitre une cigogne blanche (l'une des rares espèces que tout le monde a déjà vu au moins une fois dans sa vie), est donc un apport non négligeable à la connaissance de l'espèce ;

2) lorsque l'on est prévenu suffisamment tôt de la présence d'un groupe, on peut éventuellement dépêcher un ornithologue sur place pour lire d'éventuelles bagues que portent certains oiseaux ;

3) nous faire connaitre du grand public et faire parler de notre structure, considérée référente sur l'expertise des oiseaux sauvages".

mC : À combien les estimez-vous en Franche-Comté ?

Samuel Maas : "Lors des passages migratoires, plusieurs milliers traversent la Franche-Comté et seuls quelques couples se reproduisent en FC. La première reproduction a eu lieu en 1991 et en 2018, nous comptions 31 couples qui ont permis l'envol de 62 jeunes, deux chiffres record".

mC : Où doit-on écrire pour les signaler ?

Samuel Maas : "Pour les lecteurs, il suffit d'une date, une commune, un effectif (même approximatif) et nous envoyer cela via différent moyen : Facebook "LPO Franche-Comté" ; téléphone 03.81.50.43.10 ; mail : franche-comte@lpo.fr ou directement en s'inscrivant sur notre site en ligne franche-comte.lpo.fr.  Pas besoin de photo, sauf si celle-ci permet la lecture d'éventuelles bagues".

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Xavier Thévenard : « Il est temps pour nous de choisir le bon chemin »

Urgence climatique • Le traileur, triple vainqueur de l'UTBM (ultra trail Mont Blanc en 2013 -2015 et 2018)  s'engage dans la sensibilisation de nos comportements face au changement climatique. Avec son projet "À la croisée des chemins" mené avec son sponsor - la marque On-  il invite à une véritable prise de conscience via 12 totems installés dans les montagnes du Jura.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.63
légère pluie
le 20/09 à 18h00
Vent
0.6 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
100 %

Sondage