Zones agricoles défavorisées : des élus autour de Cluny menacent de démissionner

Publié le 24/08/2018 - 17:52
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:26

Des élus ruraux autour de Cluny en Saône-et-Loire ont menacé vendredi de démissionner en bloc si leurs collectivités ne sont pas réintégrées dans la carte des zones agricoles défavorisées simples (ZDS) éligibles aux aides européennes de compensation des handicaps naturels (ICHN).

Leur protestation vise à défendre une vaste zone dédiée à l'élevage extensif, administrativement rattachée à une zone viticole prospère du Mâconnais, et par là même privée des aides, selon une décision "aussi incohérente qu'injuste", souligne à l'AFP Jean-Luc Delpeuch, président de la communauté de communes du Clunisois.

"Nous défendons huit communes qui réunissent tous les critères d'éligibilité aux aides (relief, sols rocheux etc..), l'élevage est l'activité principale, et aucune diversification n'est possible" a-t-il dit.

Les aides, perçues jusqu'à fin 2018, portaient sur environ 450.000 euros, soit quelque 15.000 euros pour chacune des 29 exploitations du secteur, selon l'élu.

"Pour certaines, cela signifie un doublement du revenu disponible" a-t-il dit. Leur disparition met en péril plusieurs d'entre elles, dans une région classée Natura 2000 et "prairie sensible", où toute autre culture, de maïs ou de vigne, est interdite.

"A part le préfet, nous n'avons jamais eu la moindre réponse du ministère de l'Agriculture, c'est un vrai trou noir" a-t-il dénoncé. En revanche, les élus ont reçu une lettre du Commissaire européen Phil Hogan auquel ils ont confié leurs soucis avec l'administration française.

De nombreuses manifestations ont eu lieu dans différentes régions au sujet du redécoupage de la carte de ces aides qui a vu plusieurs centaines de communes sortir du système (et d'autres y entrer).

Le ministère a envoyé au printemps une proposition de redécoupage à Bruxelles, mais aucune décision définitive n'a encore été prise. "Cette affaire aberrante nous tient à coeur car elle s'ajoute au sentiment qu'ont les ruraux d'être rejetés par ce gouvernement, l'arrêt de l'activité agricole aura des conséquences dramatiques, des pertes d'emplois, la disparition de la prairie, des maisons vides", a ajouté l'élu.

Des manifestations ont eu lieu vendredi localement, à l'initiative de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs (JA). Les agriculteurs ont posté une vidéo sur internet afin d'expliquer leur situation (https://www.cluny.tv/menaces-sur-la-prairie/)

"Nous ne nous faisons aucune illusion sur la portée de notre démission, nous sommes des tout petits, mais au moins nous serons à l'aise avec notre conscience" a dit M. Delpeuch en se déclarant "sensible au désespoir" des campagnes.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Economie circulaire : une entreprise innove avec des palettes en bois !

Trophée "Éco-innovez" • Émanation du P’tit Dépanneur Comtois, la société Label Palette de Serre-les-Sapins dans le Grand Besançon a reçu le 25 février dernier  dans ses locaux le trophée "Éco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté" de l'agence économique régionale (AER) pour son service d'aménagement évolutif en bois de récupération.

Records de « douceur » en Franche-Comté pour un mois de février

Un petit air avancé de printemps. Les températures maximales relevées ont flirté avec de nombreux records dans les villes de Franche-Comté. On a relevé 22,6C à Arc-et-Senans et 21,5°C à Pontarlier ! Soleil et douceur sont au rendez-vous jusqu'à aujourd'hui avant le retour d'une légère perturbation vendredi et d'un certain rafraîchissement pour ce week-end.

Marie-Guite Dufay interpelle Emmanuel Macron sur les enjeux agricoles et industriels de Bourgogne Franche-Comté.

Après la visite d'Emmanuel Macron d'une ferme à Étaules au nord de Dijon ce mardi 23 février 2021, la présidente de région Marie Guite Dufay (PS) exhorte le président de la République à "agir enfin" sur les enjeux de la Bourgogne Franche-Comté notamment sur les dossiers de Général Electric et Jacob Delafon.

Passionnés d’insectes ? Une nouvelle revue vient de sortir en Bourgogne-Franche-Comté

L’année 2020 a été riche pour les papillons et les libellules de Bourgogne-Franche-Comté... Découvrez le dernier numéro de la lettre d'information du Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des invertébrés (CBNFC-ORI).

Macron à la rencontre d'agriculteurs mardi en l'absence de leur salon

Circuits courts • Le président de la République se rendra ce mardi 23 février 2021 dans une exploitation à Étaules, un village situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Dijon. Il sera accompagné par Julien Denormandie. Il s'entretiendra  avec des acteurs de la filière agricole pour démontrer "son intérêt" à ce secteur en l'absence du salon de l'agriculture, annulé cette année à cause de la crise du Covid-19, a annoncé lundi l'Elysée.
Lundisociable
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.25
peu nuageux
le 09/03 à 3h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
98 %

Sondage