Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Intoxications mortelles : Solvay condamné pour "fautes inexcusables"

Le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Lons-le-Saunier a reconnu mardi le groupe Solvay responsable de "fautes inexcusables" dans la mort de deux ouvriers de son usine de Tavaux (Jura), décédés de maladies du sang provoquées par une contamination au benzène.

Publicité

Le groupe belge, spécialisé dans la fabrication de matières plastiques et de produits chimiques, a l'intention de faire appel. Il a toujours affirmé que la maladie des deux ouvriers n'était pas liée à leur activité professionnelle.

Le Tass a estimé au contraire que les deux ouvriers étaient décédés de "maladies professionnelles" provoquées par leur contamination au benzène, un hydrocarbure toxique, au sein de l'entreprise. Il a condamné Solvay à indemniser les deux familles à hauteur de 180.000 euros chacune.

Agés d'une soixantaine d'années, les deux ouvriers sont décédés de lymphome et de leucémie. Ils travaillaient à l'usine de Tavaux, l'une des premières plates-formes chimiques de France où Solvay compte six sites de production.

La leucémie due au benzène d'un autre ouvrier de 58 ans, toujours en vie, a été reconnue comme "maladie professionnelle".  Le Tass a aussi reconnu Solvay responsable de "faute inexcusable" après le décès d'un ouvrier de 54 ans mort d'un cancer dû à l'amiante.

Une procédure au pénale, consécutive d'une plainte de la CGT, est toujours en cours.

(source: AFP)

redaction

Votre météo avec

Evénements de jura