La pauvreté en Bourgogne Franche-Comté : 10 secteurs ont un taux de pauvreté supérieur à la moyenne

Publié le 04/01/2019 - 13:20
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:12

Le chiffre du mois de l'INSEE •

Les bassins de vie ruraux de Franche-Comté sont globalement moins marqués par la pauvreté que ceux de la moitié ouest de la grande région selon une étude de l'INSEE Bourgogne Franche-Comté parue fin 2018. Dix seulement ont un taux de pauvreté supérieur à la moyenne de la région, contre trente en Bourgogne. Parmi ces dix, quatre seulement affichent une forte surmortalité.

arrêté anti mendicité besançon  ©
arrêté anti mendicité besançon ©

Cette situation favorable ne doit pas masquer la situation particulière de la Haute-Saône. Le département concentre l'essentiel des bassins de vie ruraux pauvres de Franche-Comté, neuf sur dix. Deux d'entre eux, ceux de Jussey et de Saint-Loup-sur-Semousse, figurent parmi les bassins de vie les plus en difficulté de toute la grande région.

Le bassin de vie de Jussey a le taux de pauvreté monétaire le plus élevé de tous les bassins de vie ruraux de Bourgogne-Franche-Comté : 19,7%, contre 13,2 % tous bassins de vie confondus. L'indice de mortalité y est de 117, pour une moyenne régionale de 103 et un moyenne nationale établie à 100. Une surmortalité très élevée, d'autant que l'indice de mortalité efface les effets de structure selon l'âge et le sexe, dans un département particulièrement âgé. Le bassin de vie de Saint-Loup-sur-Semousse a quant à lui un taux de pauvreté de 18,5 % et un indice de mortalité de 112.

Dans ces deux bassins de vie pourtant, l'accessibilité aux médecins généralistes est plutôt bonne : 3,9 consultations potentielles en moyenne par habitant et par an à Jussey, 3,5 à Saint-Loup-sur-Semousse. Pour comparaison, la moyenne régionale tous bassins de vie confondus est de 3,7. Cela interroge d'autant plus sur l'état de santé dégradé de la population.

Disparite?s de niveau de vie, d’acce?s aux soins et d’e?tat de sante? : cinq profils de territoires ruraux pauvres Typologie des bassins de vie ruraux les plus pauvres en Bourgogne-Franche-Comte? ©INSEE ©

Infos +

(Texte et données : INSEE Bourgogne Franche-Comté)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

À la rencontre de Gérard Vives, parrain de l’événement bisontin Lundisociable

Après être entré dans la vie des Français il y a presque 30 ans avec la série "Les filles d'à côté", Gérard Vives a continué sa carrière à la télévision, mais aussi dans le sport. Cette année, il a accepté d'être le parrain de Lundisociable qui se tiendra le 8 mars 2021 au Kursaal de Besançon. Il nous en parle...

RN57 : deux associations bisontines démontent les arguments « écolos » de LR et du PS

Suite aux nombreuses réactions médiatisées sur le projet d'aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis à Besançon, en particulier de Ludovic Fagaut (LR), Jacques Grosperrin (LR) et Nicolas Bodin (PS) avec des arguments "écologiques", l'Association Vélo Besançon (AVB) et Alternatiba, "très énervées" appellent "au bon sens" dans un communiqué du 27 février 2021.

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Pas de « Baby boom » après le premier confinement : la natalité en chute libre en France

Au printemps 2020, les romantiques pronostiquaient un "baby-boom" dans la foulée du premier confinement national. Ces longues journées passées sous le même toit n’allaient-elles pas rapprocher les cœurs et les corps, stimulant les désirs d’enfants ? Un an plus tard, les faits donnent plutôt raison aux pessimistes : la natalité est en chute libre en France, sur fond de morosité ambiante, selon les données publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), jeudi 25 février.

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.98
partiellement nuageux
le 04/03 à 9h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
78 %

Sondage