Le Musée comtois de la Citadelle reçoit un don d'une collection de dessins de l'abbé Garneret

Publié le 15/05/2022 - 09:45
Mis à jour le 13/05/2022 - 17:14

La signature de la convention pour le don d’une collection de dessins de l’abbé Jean Garneret, entre l’association Folklore Comtois et le Musée comtois (Ville de Besançon) s’est déroulée ce vendredi 13 mai à la Citadelle.

L'abbé Jean Garneret © DR
L'abbé Jean Garneret © DR

Partenaire et soutien du Musée comtois depuis sa fondation, l'association Folklore comtois est propriétaire d'un vaste fonds de dessins réalisés par l'abbé Jean Garneret. Soucieuse de la préservation de ce fonds majeur, elle a déposé en février 2019 une première partie, puis l'intégralité des dessins dans les réserves du Musée comtois, à la Citadelle de Besançon. 

"L'acquisition de cet ensemble par le Musée comtois permet d'enrichir de manière exceptionnelle ses fonds, en cohérence étroite avec les axes de son projet scientifique et culturel", souligne la Citadelle dans un communiqué. "Cet ensemble de dessins est un témoignage historique et artistique précieux pour l'histoire de la Franche-Comté au XXème siècle." 

4 500 à 5 000 feuillets de Jean Garneret

Cette collection est constituée de dessins de divers formats sur feuillets libres, réalisés par Jean Garneret entre 1923 et 1998, concernant la Franche-Comté en grande partie. L'estimation quantitative du fonds est de 4 500 à 5 000 feuillets.
Ces dessins viennent compléter le fonds photographique produit par Jean Garneret et les membres de Folklore comtois, déjà donnés par l’association au musée en septembre 2007. Estimé à près de 60 000 clichés au moment de leur versement, ce fonds représente après inventaire un ensemble de 69 425 négatifs. 

La Citadelle précise que "cette dernière donation reflète la volonté de chacun de contribuer à la transmission, la conservation, la connaissance et la valorisation de ce pan de l'œuvre de l'abbé Garneret, qui fut à l'initiative de la création du Musée comtois, puis du Musée de plein air des maisons comtoises à Nancray." 

Jean Garneret (1907-2002), prêtre et ethnologue de terrain 

Jean Garneret naît le 21 avril 1907 à Clerval (Doubs). Son "amour des gens", à l'origine de sa vocation de prêtre, le conduit à collecter et enregistrer tout ce qui constitue la mémoire populaire comtoise. Armé de son stylo, de sa planche à dessin et de son appareil photographique, il sillonne la Franche-Comté et se forme à l'ethnologie de terrain. 

La collecte matérielle et immatérielle qu'il entreprend avec le soutien d'autres passionnés (paysans, architectes, étudiants, ...) sera à l'origine de la création de quatre musées entièrement consacrés au territoire, dont deux subsistent aujourd’hui. 

Décédé le 20 février 2002 à l'âge de 95 ans, Jean Garneret laisse derrière lui une œuvre considérable : éditions, archives sonores, dessins, photographies... Ce travail de préservation et de valorisation du patrimoine régional est aujourd'hui poursuivi par l'association Folklore comtois, dont il est le fondateur, ainsi que les musées de Besançon et de Nancray. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Lola Roy, une Bisontine de 17 ans au " parkour " déjà grand

Lola Roy a 17 ans mais ne vous fiez ni à son jeune âge ni à son petit gabarit car du haut de ses 1m60, la jeune fille trace déjà sa route parmi les grands dans le monde du Parkour. Le 11 novembre dernier elle a d’ailleurs réalisé l’incroyable exploit de devenir la deuxième femme au monde à sauter le mythique Manpower. Nous l’avons rencontrée pour qu’elle nous parle de sa discipline habituellement pratiquée par 98% d’hommes. 

Besançon : un mécène offre la statue de " Victor Hugo nu debout " de Rodin à la Ville

Ce jeudi 1 décembre au musée des Beaux-Arts, Anne Vignot, maire de Besançon, Aline Chassagne, adjointe à la maire déléguée à la culture et Hugues Herpin du musée Rodin ont dévoilé la statue "Victor Hugo nu debout" d'Auguste Rodin, généreusement donnée à la Ville par Léonard Gianadda, lui aussi présent.

L’auteure de " Nous les écorchées vives " en dédicaces à la Fnac de Morteau

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Un Bisontin publie un livre à lire à deux

Paul Peseux est né et a grandi à Besançon. Début 2020, il a eu l’idée d’écrire Camille et Nicolas, le premier livre qui se lit à deux et à voix haute. Il est aujourd’hui commercialisé dans quelques librairies parisiennes et disponible en ligne sur son site internet en attendant de trouver d’autre librairies désireuses de l’acquérir. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de son concept innovant. 

Le documentaire d'un réalisateur bisontin primé dans un festival international

Vous vous rappelez peut-être l'avoir vu pour la première fois au cinéma Mégarama-Beaux-Arts le 8 Juillet 2021, eh bien l'aventure continue pour ce film-documentaire signé du réalisateur bisontin Bertrand Vinsu... Danube : en route vers la plus grande cave à vin du monde a été sélectionné en compétition officielle du 7e Festival International du Film Indépendant SMR13, qui s'est déroulé du 17 au 20 novembre 2022 près de Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Il y a remporté le prix de la meilleure musique originale !

Vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon : la Ville de Besançon appelle à une union face au racisme

Ce mercredi matin, deux jours après la dégradation de la statue de Victor Hugo, la Ville de Besançon a découvert stupéfaite que « L'homme et l'enfant », statue de l’artiste Ousmane Sow située au monument aux morts des Glacis, a également été recouverte de peinture blanche sur les mains et le visage.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.72
couvert
le 03/12 à 21h00
Vent
1.73 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
88 %