Le recteur d'académie de Besançon réagit face au préavis de grève des épreuves de français

Publié le 08/06/2017 - 10:00
Mis à jour le 08/06/2017 - 10:01

Préavis de grève pour les épreuves anticipées de français (EAF) au baccalauréat 2017 : le recteur d’académie de Besançon Jean-François Chanet donne ses raisons ce 8 juin 2017.

 ©
©

"À l’approche des épreuves anticipées de français (EAF) du baccalauréat, les organisations syndicales dénoncent une charge de travail non conforme aux demandes que leurs représentants ont adressées au comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ministériel de l’Éducation nationale, à savoir : pas plus de dix copies par jour à corriger et pas plus de onze candidats par jour d’interrogation. Il importe de rappeler que le ministère n’a pas répondu favorablement à ces revendications et qu’elles ne sont pas satisfaites dans nombre d’académies.

Or aujourd’hui, dans l’académie de Besançon, les enseignants concernés auront en moyenne à corriger huit copies par jour, dix pour les commissions les plus chargées, ces derniers correcteurs ayant vu leur charge d’interrogation orale allégée. Ce chiffre de huit copies par jour ouvrable répond donc aux revendications des organisations syndicales avec les allongements déjà obtenus.

Le rectorat propose en outre de décharger le service des professeurs de lettres mobilisés en limitant le nombre de jours d’interrogations orales. Quant au nombre de candidats à interroger à l’oral par jour, le ministère a répondu aux revendications syndicales qu’il -"dépend du rapport entre le nombre de candidats et le nombre de correcteurs, mais également du nombre de jours d’épreuves orales et de la date de remontée des notes. Il appartient aux corps d’inspection et à la division examens et concours du rectorat de déterminer annuellement ce nombre, au regard des contraintes locales et du vivier académique d’enseignants"-.

C’est très exactement ce qui a été fait dans l’académie de Besançon, où il n’y aura aucune commission à cinq jours d’interrogation. Par conséquent, la situation de l’académie est tout à fait comparable, voire plus favorable, à celle d’autres académies. Le rectorat en appelle donc à l’esprit de responsabilité des professeurs, dont il connaît la conscience professionnelle et le souci d’exemplarité à l’égard des élèves et de leurs parents, qui auront peut-être du mal à comprendre que de telles conditions de travail soient jugées insupportables. Il va de soi que, si cela se révèle nécessaire pour le bon déroulement des EAF, le rectorat n’hésitera pas à réquisitionner des enseignants".

" Rappel des mesures d'amélioration déjà accordées le 30 mai 2017" :

  • "allongement de trois jours du délai de correction : remise des copies plus tôt (le 16 juin au soir au lieu du 19 juin midi, soit 7,5 jours ouvrés) et saisie des notes plus tard (soit le 5 juillet 12 h au lieu du 3 juillet 12 h) ;
  • demande aux chefs d’établissement d’alléger les charges de surveillances des professeurs mobilisés pour leur permettre de travailler sur les descriptifs ;
  • dispense de cours en collège lorsque le professeur mobilisé a un service partagé collège-lycée"

 (Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.27
légère pluie
le 21/06 à 15h00
Vent
3.98 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
82 %