1.000 euros de récompense pour trouver le responsable de la mort d'un lynx à Quingey

Publié le 20/01/2021 - 10:13
Mis à jour le 21/01/2021 - 10:28

wanted •

Le Centre Athénas, association de défense de l’environnement situé à L’Étoile, a annoncé cette semaine vouloir offrir  une récompense de 1.000 euros pour toute personne livrant des « informations  fondées » permettant d’identifier l’auteur du tir ayant tué un lynx boréal, espèce menacée en France, le 31 décembre 2020 à Quingey.

© WikImages/Pixabay ©
© WikImages/Pixabay ©

Pour illustrer sa proposition, l'association spécialisée dans la préservation du lynx a publié un avis de recherche sur sa page Facebook: "Wanted alive lynx killer" ("Recherche vivant tueur de lynx"), peut-on lire sur l'affiche aux accents de Far West, montrant un homme armant un fusil de chasse et tuant un lynx.

Les actes de braconnage "remettent en cause nos actions de conservation", souligne le Centre Athénas, ponctuant son propos du hashtag #balancetonbraco.

L'idée est de "briser la loi du silence", de "libérer la parole" de personnes pouvant avoir des éléments permettant d'identifier l'auteur d'un acte de braconnage et "d'éviter que ça ne se reproduise", a expliqué Gilles Moine, directeur du Centre Athénas, basé dans le Jura.

"Dénoncer un délit d'atteinte au patrimoine commun n'est pas honteux, c'est un acte civique", a estimé le centre sur sa page Facebook, considérant comme "une honte" de "commettre ce délit, connaître l'auteur et ne rien dire".

"On ne veut pas se substituer aux enquêteurs de l'Office français de la biodiversité (OFB) et de la gendarmerie, mais les aider en leur apportant des
éléments probants", assure M. Moine.

Le 31 décembre, un lynx boréal tué par arme à feu avait été retrouvé dans le massif du Jura, dans le canton de Quingey (Doubs). Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Besançon pour "destruction illégale d'espèce protégée". Ce délit est puni d'une peine maximale de trois ans de prison et
150.000 euros d'amende.

Il s'agit de "la troisième destruction illégale de lynx avérée" en France en 2020, avait précisé début janvier la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement dans un communiqué (Dreal).

Au mois de mars dernier, l'association Sea Shepherd, par le biais de la coalition Rewild dont elle est cofondatrice, avait déjà annoncé offrir 5.000
euros de récompense pour toute personne donnant une info rmation permettant d'identifier la personne ayant abattu un lynx dans le Jura quelques jours plus tôt.

Cependant, la démarche n'a pas encore permis d'identifier ce premier braconnier, a précisé  la présidente de Sea Shepherd France, Lamya Essemlali.

Pour rappel, ce délit est passible de trois ans de prison et 150.000 euros d'amende.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Cadeau #1 : un jeu de société, pour petits et grands, aux Jeux de la Comté

CALENDRIER DE L'AVENT • Du 1er au 24 décembre, maCommune.info vous propose une idée cadeau par jour pour Noël ! Pour vous aider à faire votre choix, nous sommes allés à la rencontre des commerçants bisontins. En ce jeudi 1er décembre, "Les Jeux de la Comté", boutique de jeux de société située 26 rue Battant, vous présente sa sélection pour petits et grands, sans oublier les joueurs experts.

La Sophrologie comme rempart à l’ambiance anxiogène actuelle

Cette semaine, Maud Huot-Marchand, sophrologue bisontine et nouvelle contributrice pour maCommune.info, fait un tour d'horizon des bienfaits de la sophrologie en cette période qui peut être difficile pour certain(e)s dans un climat de guerre, d'inflation, avec le Covid, mais aussi les fêtes de fin d'année. Elle livre ses conseils pour bien respirer... et surtout y penser !

Le concours de la plus belle vitrine de Noël revient à Vesoul

La Ville de Vesoul organise tous les ans un jeu concours intitulé "Les vitrines de Noël" en partenariat avec l’entreprise AFCM (Affichage Franc-Comtois). Ce concours s’adresse à tous les commerces et services de proximité de Vesoul possédant une vitrine visible de la rue. À la clé : des campagnes d’affichage publicitaire pour les trois premiers commerçants lauréats.

L’Art Urbain dans les territoires récompense le projet expérimental de revalorisation d’un site horloger à Besançon

Comme chaque année depuis 1997, L'Art urbain dans les territoires organise le prix national arturbain.fr pour faire connaître des actions exemplaires conduites par des équipes pluridisciplinaires. Ce mardi 29 novembre, à l’auditorium de la Tour Séquoia dans le quartier de la Défense à Paris, le groupe SMCI à Besançon a reçu le prix dans la catégorie "Respect de l’environnement" pour son projet expérimental inédit sur l'ancien site horloger "Fralsen" dont l’objectif est de revaloriser cet ensemble industriel à des fins environnementales.

L’auteure de " Nous les écorchées vives " en dédicaces à la Fnac de Morteau

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.06
nuageux
le 02/12 à 9h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
87 %