130 conteneurs pour la collecte des textiles dans le Grand Besançon

Publié le 17/10/2017 - 10:18
Mis à jour le 17/10/2017 - 16:11

Dans le cadre d'une nouvelle vague de déploiement de bornes pour la collecte sélective des textiles en 2017, la communauté d'agglomération du Grand Besançon souhaite rappeler aux usagers qu’ils disposent sur le territoire d’un réseau de 130 conteneurs d’apport volontaire. Elles sont installées dans les communes, sur les espaces publics et dans toutes les déchetteries.

Desktop28.jpg
© DR
PUBLICITÉ

Des conteneurs pour déposer quoi ?

Il est possible d’y déposer des vêtements « même usés ou déchirés », nous indique le Grand Besançon, du linge de maison (serviettes, draps, rideaux, couvertures, chaussettes « attachées par paire » et des articles de maroquinerie comme des sac, ceintures… « Les textiles doivent être propres, secs et emballés dans un sac plastique », nous précise-t-on.

Que deviennent les textiles donnés ?

Un tri est effectué par les associations partenaires et par les centres de tri spécialisés :

  • 59,4% sont réutilisés en l’état (dons aux plus démunis, revente d’une partie des articles dans les boutiques solidaires locales , en France et à l’étranger),
  • 31, 8 % sont recyclés : transformation en chiffons d’essuyage et fibres entrant dans la composition de nouveaux produits (isolants thermiques ou acoustiques, rembourrage de coussins, canapés…). Pour les chaussures : semelles, revêtement de terrains de sport ou d’aires de jeux,
  • 8,5% sont valorisés énergétiquement : transformation principalement sous forme de Combustible Solide de Récupération (CSR) utilisé en France dans l’industrie cimentière (fortement consommatrice d’énergie).
  • Seul, 0,3% n’est pas valorisé (source rapport annuel 2016 Eco TLC – Eco organisme en charge de l’optimisation de la collecte et de la valorisation des TLC sur le plan national)..

Info +

  • Le développement du réseau de bornes textiles (depuis 2010) a permis de capter 740 tonnes de textiles en 2016, soit 4 kg / habitant, un chiffre supérieur à la moyenne nationale (3,2 kg /hab.
  •  Cette collecte s’est développée dans le cadre d’un partenariat avec des structures de l’économie sociale et solidaire : avec le groupement d’associations le Relais Est de Wittenheim / Emmaüs (Besançon) / Tri Quingey et la Régie des quartiers de Besançon.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.8
couvert
le 20/06 à 6h00
Vent
2.69 m/s
Pression
1015.21 hPa
Humidité
96 %

Sondage