15 000 euros pour les premières "enchères du cœur" à Micropolis Besançon

Publié le 29/10/2012 - 12:17
Mis à jour le 29/10/2012 - 18:21

200 lots étaient en vente dimanche après-midi pour les premières enchères des Restos du Cœur parrainées par l’écrivain journaliste Philippe Labro. 500 personnes ont participé à ces enchères qui ont rapporté 5 000 euros de plus que prévu. Rendez-vous désormais en 2013 ! 

salle_de_distribution_des_restos.jpg
@dr

Générosité

PUBLICITÉ

Succès confirmé pour ces premières enchères du cœur au profit des Restos du Cœur du Doubs et orchestrées par le commissaire-priseur Jean-Paul Renoud-Grappin.

Aux côtés de lots partis à 2,5 ou 10 euros, la plus haute enchère revient au tableau de Charles Belle à 3 800 euros. Le maillot d’arbitres de Michel Vautrot a trouvé preneur pour 140 euros. La sculpture de Paul Gonez est partie à 850 euros. 

15 000 euros, c’est 15 000 repas. Les 11 centres du département du Doubs viennent en aide cette année à 7 500 bénéficiaires

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quand la Saline royale fait revivre Woodstock

Quand la Saline royale fait revivre Woodstock

publi-info • Chaque été, la Saline royale d’Arc-et-Senans crée l’événement, à la fois par ses expositions temporaires, mais aussi au travers d’un festival des jardins. En 2019, avec la Saline royale, nous fêterons les 50 ans de Woodstock, le célèbre festival de musique qui a rassemblé 500 000 personnes en août 1969 à deux heures de New-York.

Soirée DisKO 2 à Besançon : « Un vrai plateau sportif de haut niveau pour rendre hommage à Jean Josselin »

Soirée DisKO 2 à Besançon : « Un vrai plateau sportif de haut niveau pour rendre hommage à Jean Josselin »

CE SOIR • Après une première édition à La Rodia en 2018, les créateurs du concept DisKO, Philippe Haag et Morrade Hakkar du Local Boxe Club de Besançon, organisent une seconde édition ce vendredi 22 mars 2019 au Palais des Sports. Au programme : un concert d'electropop et des combats de boxe de haut niveau masculins et féminin. Le tout, dans le but de donner un coup de pouce à Jean Josselin, illustre boxeur bisontin…