2.805.580 habitants en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 29/12/2021 - 17:00
Mis à jour le 29/12/2021 - 17:14

Population légale •

Selon les derniers chiffres de l’Insee de la population légale au 1er janvier 2019, le nombre d’habitants a légèrement baissé de 0,1 % (-14.203) par rapport à 2013. Seuls les départements du Doubs (+0,3%)  et de la Côte d’Or ‘+0,1%) gagnent des habitants.

Les populations légales 2019 sont diffusées dans les limites territoriales existantes au 1er janvier 2021. Elles prennent effet au 1er janvier 2022.

Établies chaque année – loi du 27 février 2002 – les populations légales sont prises en compte pour l’application de dispositions législatives, réglementaires et financières relatives à l’organisation des communes et à la vie quotidienne de celles-ci.

La méthode du recensement annuel est basée sur des cycles de collecte de cinq ans. Pour plus de pertinence, les données sont donc traditionnellement analysées avec un pas de cinq ans.

Toutefois, l’évolution de la situation sanitaire a conduit à reporter à 2022 l’enquête annuelle de recensement prévue en 2021. Pour toutes les communes de moins de 10 000 habitants, il y aura donc dorénavant (pendant les cinq prochaines années) un intervalle entre deux collectes de recensement de six ans au lieu de cinq habituellement.

Entre 2013 et 2019, la population baisse légèrement alors qu’elle était encore en hausse entre 2008 et 2013. Pourquoi ? À partir de 2015, les décès deviennent supérieurs aux naissances. Par ailleurs, le solde migratoire est lui déficitaire depuis une dizaine d’années.

Au 1er janvier 2019, la Bourgogne-Franche-Comté compte 2 805 580 habitants. En six ans, la population est légèrement en baisse dans la région alors qu’elle a augmenté de 0,4 % par an en France métropolitaine.Insee Bourgogne-Franche-Comté

Seuls deux départements, le Doubs et la Côte d'Or, sont en très légère croissance démographique en raison d'un solde naturel toujours positif lié à une population plus jeune. Dans le Jura et en Saône-et-Loire, la baisse de population est peu marquée.

Par rapport à la période 2008-2013, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort perdent désormais des habitants. Dans la Nièvre, la perte de population amorcée depuis une cinquantaine d’années.

Et dans les villes ?

"La population augmente dans les intercommunalités de Dijon et, dans une moindre mesure, de Besançon. Plus récemment, certaines communes, à l’image de Dole ou de Héricourt, s’affirment comme des pôles de centralité et attirent de nouveaux habitants.

Situées aux franges de la région, les intercommunalités de Sens et de Mâcon profitent du dynamisme des régions limitrophes, respectivement l’Île-de-France et Auvergne-Rhône- Alpes. L’agglomération de Pontarlier bénéficie de la proximité avec la Suisse.

En revanche, les pertes d’habitants s’accentuent dans les communes isolées, ou situées dans des zones économiquement fragilisées. C’est le cas par exemple de Cosne-Cours-sur-Loire, Audincourt et Saint-Claude" Philippe Rossignol (Insee Bourgogne-Franche-Comté)

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage – Comptez-vous faire grève et/ou manifester contre la réforme des retraites ?

La deuxième grande journée de mobilisation sociale contre la réforme des retraites se déroulera le 31 janvier 2023 à Besançon, comme ailleurs en France. La Première ministre a confirmé qu’elle ne changera pas l’âge de départ en retraite, ce qui encourage davantage les syndicats à poursuivre leurs mouvements de grève et de manifestations.

Une centaine de personnes présentes au rassemblement antifasciste devant le palais de justice ce vendredi

Organisé par la Nuée antifasciste ce vendredi 27 janvier juste avant le jugement des deux étudiants soupçonnés d’avoir repeint le visage de la statue de Victor Hugo en novembre 2022, le rassemblement a réuni une centaine de personnes devant le palais de justice de Besançon.

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

En 2 ans, les plaintes pour violences conjugales ont explosé dans le Doubs. Entretien avec Étienne Manteaux, procureur de Besançon

EXCLUSIF • Quatre homicides en 2022, une hausse de 69% des faits graves, une hausse de 72% des faits de harcèlement et de menace le tout entre 2019 et 2022 dans le Doubs. Le département fait partie de ceux qui comptent le plus violences conjugales en France alors que l’on compte entre 120 et 130 homicides dans la sphère conjugale l’année dernière sur les 66 millions d’habitants… On en parle avec le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux en ce début d'année 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.36
couvert
le 31/01 à 3h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
94 %