40% de non-conformité dans la restauration rapide en Franche-Comté

Publié le 07/07/2011 - 10:55
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:11

Suite aux accidents sanitaires de ces derniers mois dans le secteur alimentaire, une enquête à réaliser du 17 juin au 1er juillet en France visant à renforcer les contrôles dans le secteur de la restauration rapide et de la vente à emporter. En Franche-Comté, sur 38 établissements contrôlés, 15 se sont révélés être non conformes. Face à ces résultats, les contrôles vont se renforcer….

 ©
©

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGGCCRF) et la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) ont mené cette étude au sein de sandwicheries traditionnelles, de restaurants type restauration rapide et des snacks « kebabs »

Selon la préfecture les principales infractions constatées découlent de la méconnaissance générale des moyens de maîtrise de la qualité sanitaire des denrées fabriquées et de l’absence de formation des professionnels de ce secteur :

  •  Absence de maîtrise des températures lors du transport et du stockage des denrées
  • Méconnaissance des exigences en matière de qualité des huiles de friture
  • Absence d’autocontrôles et de plan de maîtrise sanitaire
  • Locaux souvent exigus et inadaptés à la destination qui en est donnée
  • Défaut d’indication de l’origine de la viande bovine.

Ces manquements ont fait l’objet de mesures de police administrative. Face au niveau élevé d’anomalies constatées lors des contrôles, le préfet a décidé la poursuite de ces contrôles renforcés. Il est essentiel de sécuriser ce secteur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

172 millions d’euros investis par l’agence de l’eau au 3e trimestre 2023

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

Deux ans de soutien à l’Ukraine pour l’association UKRaide

Le 24 février 2024 a marqué les deux ans du lancement de l’opération militaire spéciale russe contre l’Ukraine. Une guerre qui ne respecte pas le droit international et qui vise inlassablement des infrastructures non militaires telles que les écoles, les jardins d’enfants, les logements de particuliers ou encore les hôpitaux. En 2024, l’association UKRaide poursuit sa mobilisation en continuant d’acheminer des camions d’aide en Ukraine.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Dijon recevra les Assises européennes de la transition énergétique en 2026

Alors que se tiendra à Dunkerque la 25ème édition des Assises européennes de la transition énergétique les 10, 11 et 12 septembre 2024, les trois co-organisateurs historiques de l’évènement – la Communauté urbaine de Dunkerque, Bordeaux Métropole et l’ADEME - annoncent l’entrée officielle de deux nouveaux territoires, Dijon et Strasbourg, dans l’organisation de cet évènement pour répondre collectivement aux défis cruciaux de la transition énergétique : le dérèglement climatique et la souveraineté énergétique nationale et européenne.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.56
couvert
le 26/02 à 9h00
Vent
1.2 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
93 %