69ème (67ème ?) jour de grève des facteurs d'Ecole Valentin

Publié le 22/11/2013 - 16:43
Mis à jour le 22/11/2013 - 16:43

67 ou 69 jours de grèves, les gévistes et la Direction de La Poste ne semblent pas non plus être en accord avec ce nombre... Mais ce n'est pas qu'une question de chiffre. Les grévistes ont été reçus ce vendredi 22 novembre par Alix Clère, Directrice des opérations, pilotage et performance et Johan Sanna, Directeur d’établissement pour qu'ils reprennent le travail...

1213719120_la_poste_008.jpg
©carvy
PUBLICITÉ

Les grévistes ont été reçus par Alix Clère, Directrice des opérations, pilotage et performance : « désolés, on ne sait pas ce que c’est comme fonction » précise Julien Juif, du syndicat Sud PTT et Johan Sanna, Directeur d’établissement.

« Elle n’était pas là pour négocier, mais pour faire passer un message qui consistait à faire reprendre les grévistes ce vendredi matin à 9h30. En proposant même de les véhiculer depuis le centre ville à la plate forme Albert Thomas… » indique Julien Juif.

Pour la Direction, « 67 jours de grève c’est 67 jours de trop. En tant qu’employeur responsable il est du devoir de La Poste d’encourager et d’accompagner la reprise du travail des trois facteurs qui se sont laissés entraîner dans une voie qui est sans issue ».

Du côté des grévistes, « Depuis le début du conflit social, aucune ouverture réelle du dialogue, ni par le Directeur local ni par la Directrice régionale du Courrier, Madame Théa. Celle-ci, sollicitée plusieurs fois, a toujours refusé de recevoir le syndicat Sud et les grévistes. Début octobre, le syndicat Sud a alerté les élu-es de Besançon et alentours et a demandé leur mobilisation pour défendre localement le service public postal et les emplois. »

« D’ici 2020, les volumes du courrier seront divisés par 2 selon les hypothèses les plus optimistes »

La Poste rappelle que « depuis le début d’année, le volume du courrier a baissé de 8% en Franche-Comté ce qui représente 70 000 objets sur les 900 000 distribués quotidiennement dans la région, l’équivalent de la distribution dans l’agglomération de Besançon. D’ici à 2020, les volumes du courrier seront divisés par 2 selon les hypothèses les plus optimistes. Dans ce contexte, il est normal que La Poste évolue et s’adapte à son environnement, ses marchés,  c’est une attitude responsable et nécessaire pour maintenir les emplois des postiers ».

« La Poste est détenue à 100% par L’Etat »

Le syndicat Sud rappelle de son coté que « En Seine-Maritime, au Havre et dans d’autres communes, des Conseils municipaux ont voté des motions pour le maintien et la défense du service postal. Rappelons que le capital de La Poste est détenue à 100% par L’Etat et que les missions de service public de la Poste sont inscrites dans la Loi. Les élu-es ont donc leur mot à dire, en tant que représentant-es de la population ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Les Eco’lié.e.s, (collectif de lycéens, collégiens et étudiants) suite à l’initiative de l’ECOllectif du 15 mars, effectuent une marche pour le climat ce vendredi 24 mai 2019 à Besançon. Le top départ a été donné à 10h30, Place de la Révolution. Des rassemblements s'étaient formés au préalable devant les établissements scolaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.46
couvert
le 20/06 à 9h00
Vent
2.59 m/s
Pression
1015.18 hPa
Humidité
85 %

Sondage