Alerte Témoin

80 km/h : le comité indépendant d'évaluation réclame les chiffres par département

Publié le 23/07/2019 - 13:33
Mis à jour le 23/07/2019 - 13:33

Un an après le passage au 80 km sur les routes au 1er juillet 2018, le comité indépendant d'évaluation s'inquiète des méthodes d'évaluation et de "manipulation de chiffres par l'administration

80 km/h
Illustration © HL

"J'assume le côté peu politique, peu populaire de ces mesures", a affirmé Christophe Castaner le 9 juillet dernier en référence également à l'abaissement très controversé à 80 km/h de la limitation de vitesse sur 400.000 kilomètres de routes secondaires à double sens sans séparateur central.

Cette mesure, entrée en vigueur en juillet dernier, a permis d'épargner 206 vies durant sa première année d'application, selon des estimations de la Sécurité routière. "Ce chiffre aurait été plus important encore sans les dégradations et destructions de radars", a estimé le ministre de l'Intérieur.

Des chiffres contestés par le comité indépendant d'évaluation : "À l'issue du Conseil national de Sécurité routière réuni le 9 juillet dernier, les services de l'État ont cru pouvoir affirmer que la mesure aurait permis de réduire le nombre des tués de 206 entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019. Mais pas par rapport aux douze mois précédents, contrairement à l'usage statistique constant ! Ce qui change tout" explique le comité dans un communiqué en parlant de manipulation des chiffres.

Face à la fronde, le gouvernement a toutefois accepté le principe de dérogations locales. Une fois votée et promulguée la LOM, les présidents de conseils départementaux pourront relever la vitesse maximale autorisée sur certaines routes.

Christophe Castaner a appelé ces élus à la "responsabilité", "responsabilité de décider que cette augmentation de vitesse certes fera plaisir à quelques-uns, certes permettra de faire gagner une seconde par kilomètre, mais pourra aussi causer la mort de quelqu'un". Les élus pourront s'appuyer sur des "éléments d'aide à la décision" -purement consultatifs- présentés dans un rapport mardi par le conseil des experts du CNSR.

Ces experts indépendants conseillent notamment aux chefs d'exécutifs locaux d'"évaluer les risques" d'un changement de la limitation de vitesse et de mettre en place de "mesures compensatoires", comme l'instauration d'une "séparation physique" entre les deux sens de circulation ou, à défaut, "un double marquage horizontal (au sol) continu avec alerte sonore".

Le comité indépendant d'évaluation indépendant des 80 km/h estime que chaque département doit disposer de données locales précises et objectives pour décider sereinement de la sécurité sur leurs routes.

"Nous demandons donc instamment aux services de l'État que soient transmises aux élus comme au CIE non pas des données globales par réseaux (comme cela est le cas dans les rapports du CEREMA - Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement), mais celles relatives aux tronçons concernés par la mesure, tant avant que depuis l'application des 80 km/h. Car la méthode employée par la Sécurité routière, qui inclut notamment dans le réseau impacté par les 80 km/h des sections à deux fois deux voies limitées à 110 km/h et celles restées à 90 km/h, voire à 70 ou 50 km/h, ne garantit pas suffisamment la transparence, la rigueur et l'honnêteté des informations que le citoyen est en droit d'attendre de l'autorité publique" conclut Jean-Luc Michaud président du Comité

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Bison Futé voit tout rouge ce samedi 11 juillet 2020

Le début des congés rime avec les premiers départs en vacances de l'été. En parallèle, la Fête nationale du 14 juillet tombe cette année un mardi et permettra aussi à ceux qui ne sont pas encore en vacances de profiter d’un week-end prolongé. Bison Futé attend de fait plusieurs difficultés de circulation.

SNCF : les circulations interrompues tout l’été sur la ligne des Hirondelles

SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré national, entreprend des travaux de modernisation sur la ligne des Hirondelles entre Champagnole et Saint-Claude du 6 juillet au 25 septembre 2020. Cette opération d’un montant de 5,3 millions d’euros, co-financée par la Région Bourgogne-Franche-Comté (88%), l’État (3%) et SNCF Réseau (8%), vise à "contribuer à la performance du réseau en garantissant des conditions optimales de régularité et de sécurité des circulations ferroviaires".

Travaux à partir du 20 juillet entre la rue de Vesoul et Ecole Valentin

La nature des travaux et le trafic élevé imposent la mise en place d’un mode d’exploitation particulier sur la RN57, indique la Dir Est. La réalisation des travaux nécessitera plusieurs basculements de la circulation sur la chaussée Sud - Nord (Pontarlier -Vesoul) ainsi que des fermetures temporaires de bretelles d’échangeurs au cours des différentes phases du chantier qui débutera ce 20 juillet 2020.

110 km/h sur l’autoroute : « 40 millions d’automobilistes » se réjouit du rejet de cette proposition

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.33
    couvert
    le 15/07 à 3h00
    Vent
    1.08 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    81 %

    Sondage