Alerte Témoin

"A Bruxelles, Marie-Guite Dufay doit défendre toutes les agricultures et tous les agriculteurs de la région" pour EELV Bourgogne Franche-Comté

Publié le 25/10/2019 - 12:19
Mis à jour le 25/10/2019 - 11:06

Dans un communiqué daté du 16 octobre, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, a fait part de son intention de se rendre à Bruxelles "pour bâtir un projet commun et défendre les intérêts agricoles et ruraux de la Bourgogne Franche-Comté" et "infléchir les arbitrages au niveau européen". Pour Europe Ecologie Les Verts Bourgogne Franche-Comté, "Marie-Guite Dufay "doit défendre toutes les agricultures et tous les agriculteurs de la région".

4KollyRenaudvacheagriculture003.JPG
©Alexane Alfaro

Communiqué

"Quelle agriculture et quels agriculteurs Marie-Guite Dufay va-t-elle « défendre » une fois arrivée à Bruxelles ? L’agriculture biologique, responsable, solidaire, tournée vers de nouvelles pratiques respectueuse de l’environnement et de la santé des consommateurs ? La Région va-t-elle plaider pour que l’Europe donne enfin de véritables moyens aux Régions pour qu’elles accompagnent la transition écologique de l’agriculture et de l’alimentation ?

EELV interpelle la Présidente pour qu’elle défende bec et ongles les petites unités agricoles qui, pour survivre péniblement, doivent au quotidien se battre pour obtenir les miettes d’une politique agricole commune politiquement et structurellement tournée vers l’agriculture intensive, carburant à ces pesticides et intrants dont les citoyens ne veulent plus. C’est pourquoi, EELV demande plus de transparence et les objectifs concrets de ce voyage. Les citoyens aspirant à manger mieux et local, la Présidente ne peut se contenter de formules floues comme l’évoque le communiqué : « défendre une PAC forte et à la hauteur des enjeux pour l’avenir du territoire ».

Nous rappelons qu'EELV propose de consacrer 50% du budget de la PAC à la structuration des filières locales biologiques et agroécologiques et à l’approvisionnement de la restauration collective par l’agriculture paysanne de proximité ». Il est temps de récompenser les agriculteurs qui font du bien en se passant du glyphosate ou investissent dans l’agriculture biologique.

Nous souhaitons renouer la confiance entre agriculteurs et consommateurs. Nous sommes pour une agriculture paysanne qui respecte les agriculteurs eux-mêmes, les consommateurs, les animaux. Nous n’opposons pas les agriculteurs entre eux mais nous opposons les modes de production et dénonçons le modèle agricole productiviste qui est obsolète, s’il a un jour été pertinent. De plus, l'augmentation de la production et l'intensification profitent surtout à l'industrie agro-alimentaire et pas aux agriculteurs eux-mêmes.

Pendant ce temps, les communes de la Région en charge de services de restauration collective (cantines, crèches…) doivent appliquer les dispositions de la loi EGALIM, adoptée fin 2018. Et celles-ci s’inquiètent à juste titre de ne pas être en mesure de trouver des fournisseurs locaux afin de respecter l’obligation de s’approvisionner à hauteur de 50 % en produits de qualité durables et de servir au moins 20 % de produits issus de l’agriculture biologique d’ici le 1er janvier 2022, comme la loi les y oblige. Alors que les dispositions de la loi EGALIM ne sont pas à la hauteur du défi climatique et alimentaire, la Région doit impérativement se mobiliser pour répondre aux attentes des communes, les encourager  plus d’ambition écologique, en soutenant le développement de l’agriculture biologique locale favorisant ainsi l’autonomie alimentaire des territoires. "

Signature : Claire Mallard, Cécile Prudhomme et Philippe Châtelain pour EELV Bourgogne Franche-Comté

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Difficultés économiques rencontrées par les entreprises : Michel Raison écrit à Bruno Le Maire

Michel Raison, sénateur de la Haute-Saône, et ses collègues de la commission des affaires économiques du Sénat, ont saisi le 27 mars 2020 Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, afin de relayer les témoignages locaux exprimant les difficultés économiques rencontrées par les entreprises. Plusieurs points ont été relevés

Coronavirus : quels évènements annulés ou reportés en Franche-Comté ?

Mise à jour régulière • Plusieurs évènements en Franche-Comté, sportifs, politiques et culturels ont été annulés, modifiés ou reportés suite à la publication de l’arrêté ministériel relatif à la lutte contre la propagation du virus Coronavirus (Covid-19). Voici une liste des évènements des prochaines semaines...
EN DIRECT | Point de situation sur la stratégie de la France pour faire face au #COVID19.

EN DIRECT | Les Français se posent des questions et nous leur devons la plus grande transparence. Avec Olivier Veran, nous faisons le point sur la stratégie de la France pour faire face au #COVID19. Suivez notre présentation en direct :

Publiée par Édouard Philippe sur Samedi 28 mars 2020

Coronavirus : Edouard Philippe s’exprime en direct ce samedi

Le Premier ministre donne une conférence de presse ce samedi 28 mars 2020 aux côtés du ministre de la Santé Olivier Véran.

Le G20 en sommet d’urgence sur le coronavirus qui « menace l’humanité entière »

Les dirigeants des pays les plus industrialisés de la planète se réunissent en urgence ce jeudi 26 mars 2020 pour tenter d'apporter une réponse coordonnée à la pandémie de coronavirus qui "menace l'humanité entière", selon l'ONU, malgré des mesures de confinement sans précédent affectant plus de trois milliards de personnes.

Confinement à Besançon : entretien avec Jean-Louis Fousseret 

Coronavirus •

Le maire de Besançon insiste :  "La meilleure protection, c'est le confinement". Un peu moins d'une semaine après la décision de confiner la population, Jean-Louis Fousseret balaie l'ensemble des sujets liés à la crise sanitaire. Envisage-t-il un couvre-feu ? Commet s'organise la municipalité ? Quelle réponse aux policiers municipaux qui réclament des masques ? Quelle est la situation à Besançon ? Le maire a répondu à nos questions…

L’Assemblée vote l’article clé sur l’état d’urgence sanitaire. De nouvelles sanctions pour non-respect du confinement

Coronavirus • Alors que le conseil scientifique du gouvernement se prononcera lundi 23 mars 2020 sur la "durée" et "l'étendue" du confinement de la population, l'Assemblée nationale a voté samedi 21 mars 2020 l'article du projet de loi face au coronavirus qui permet l'instauration d'un "état d'urgence sanitaire" pour deux mois, au terme d'un âpre débat sur l'encadrement de ce régime d'exception, et l'ajout de sanctions pour non-respect du confinement.

Confinement dans le Doubs : Joël Mathurin répond à vos questions…

Premier point de situation dans le Doubs suite à la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire. Le préfet du Doubs a pris le temps de répondre à nos questions et à celles internautes dans un entretien à maCommune.info. Le département du Doubs fait partie des 25 en France où le Coronavirus circule le plus activement. Confinement, point sanitaire, déplacements, travail, appel d'urgence des professionnels de santé. Joël Mathurin vous répond...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.38
ciel dégagé
le 04/04 à 6h00
Vent
1.95 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
78 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune