A Dijon, la carte bancaire sans contact devient titre de transport dans le tram

Publié le 27/03/2018 - 14:32
Mis à jour le 28/03/2018 - 08:45

Payer son trajet en tramway avec une carte bancaire sans contact: c'est possible depuis mardi à Dijon, une "première en France" née du partenariat entre la métropole bourguignonne, la Caisse d'Epargne régionale, Keolis, Visa et Worldline.

electronic-payments-2109610_960_720.jpg
© AKuptsova via Pixabay
PUBLICITÉ

Quelle que soit leur banque, les usagers – touristes, voyageurs occasionnels ou réguliers – pourront désormais utiliser leur carte Visa ou Mastercard sans contact sur les bornes de validation des deux lignes de tramway dijonnaises, a expliqué à l’AFP Laurent Verschelde, directeur général de Keolis Dijon.

L’expérimentation sera étendue aux lignes de bus de la métropole en septembre mais elle ne permet pas aux familles, pour l’instant, de procéder à des validations multiples.

La carte Visa, comme un titre de transport 

Fini les tickets et autres justificatifs: avec ce système +d’open payment+, la carte Visa « se comporte comme un titre de transport » que l’on présente au contrôleur. Un trajet, valable une heure en correspondance, est tarifé à 1,30 euro, mais dès le troisième voyage, elle applique automatiquement le tarif journalier de 3,90 euros, explique Adnane Senhaji, responsable commercial chez Worldline, leader européen des solutions de paiement.

Les usagers peuvent ensuite consulter leur historique de voyages et imprimer des justificatifs sur internet. La Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté, principal financeur des collectivités territoriales sur la région, avait signé en 2010 le 1er partenariat public-privé avec Dijon Métropole pour la mise en place de prestations de services visant à optimiser la gestion d’énergie du tramway.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.46
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage