Accident d'autocar en Côte d’Or : le chauffeur "pense s'être assoupi"

Publié le 03/03/2024 - 09:27
Mis à jour le 03/03/2024 - 17:09

Mise à jour • Le chauffeur de l'autocar qui conduisait des enfants en colonie de vacances et dont l'accident a provoqué la mort d'une adolescente à Chailly-sur-Armençon près d'Eguilly (Côte-d'Or) "pense s'être assoupi", a indiqué dimanche 3 mars 2024 à l'AFP le parquet de Dijon.

 © Élodie R.
© Élodie R.

"Le chauffeur pense s'être assoupi", a déclaré le parquet, qui a ouvert une enquête pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires" après cet accident survenu vers 01H40 dans la nuit de samedi à dimanche. Le parquet a confirmé que les tests d'alcoolémie et de stupéfiants étaient négatifs. Il pleuvait au moment de l'accident, a-t-il précisé.

Décès d'une adolescente de 15 ans

L'autocar qui transportait des enfants vers une colonie de vacances au ski avait quitté les Andelys (Eure) vers 17H00 samedi en direction de Saint-Léger-les-Mélèzes (Hautes-Alpes), selon la même source. Le véhicule comptait 51 personnes, dont 41 enfants (de 5 à 15 ans) et 10 adultes, dont le chauffeur.

Une adolescente de 15 ans est décédée et un adulte a été grièvement blessé sans que son pronostic vital soit engagé. Onze autres personnes, cinq majeurs et six mineurs, ont été plus légèrement blessées.

La préfecture de Côte d'Or avait indiqué dans un premier temps que le véhicule s'était couché sur le flanc "pour une raison inconnue".

L'enquête a été confiée au peloton motorisé de Pouilly-en-Auxois et à la brigade de recherches de Beaune.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.18
légère pluie
le 15/04 à 6h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
93 %