Alerte Témoin

Rentrée : c'est déjà parti pour quarante élèves du collège Stendhal !

Publié le 28/08/2017 - 14:37
Mis à jour le 28/08/2017 - 22:10

Au collège Stendhal à Besançon, la reprise a déjà sonné pour 40 élèves avec une semaine d'avance ce lundi 28 août 2017. Ils participent à "l'école ouverte" pour la première ou seconde fois. Un stage avait été organisé pendant une semaine au mois de juillet pour reprendre ce lundi. Une quinzaine d'école de l'académie ont mis en place ce système "de pré-rentrée".

« école ouverte »

PUBLICITÉ

Les élèves sont studieux au collège Stendhal à Besançon. Ils discutent et s'entraident. Il est même possible d'entendre "I have finished miss" dans le cours d'anglais de Clarisse Allée. Deux par deux, les enfants essayent de reconstituer les phrases qui ont été découpées. Cela est "amusant" pour les élèves de 6ème passant en 5ème "on s'amuse en travaillant, on est content de se retrouver avant avec les copains".

Tous ne sont pas dans le même cas, des élèves de CM2 découvrent pour la première fois le collège "c'est grand mais on connait déjà un peu les classes et les professeurs", lance Ylan.

"Cela leur fait décourvir le collège avnt l'heure ainsi que l'équipe enseignante. La rentrée n'est alors plus un problème", souligne Catherine Baverez.

Des ateliers ludiques

Des petites maisons en bois sont entreposées ici et là sur des tables. Les élèves piochent des mots à l'intérieur de chacune d'elles pour constituer des phrases. "C'est plus facile qu'en classe parce que on prend des mots et on les assemble, on comprend mieux", explique Ylan 11 ans. Pour Séverine Cuinet, la professeure de français,  cette atelier de français est un moyen "ludique pour réactiver les notions".

Un seul point noir au tableau

"Cela pourrait permet à des enfants d'être proches de l'école, d'être convaincus d'y venir et d'y profiter, mais ceux qui en auraient vraiment besoin ne sont pas forcement présents", explique Jean-François Chanet, le recteur de l'académie de Besançon.

Un dispositif sur le volontariat

"C'est un dispositif qui a quelque année d'ancienneté. Nous avons misé sur le volontariat des enseignants et des enfants  mais qui peut aussi mobiliser des associations en partenariat. Cela vise à permettre d'avoir les meilleures conditions possibles de rentrée et de transition pour les enfants de milieux défavorisés", précise le recteur.

D'autres actions à venir dans les collèges

Les "devoirs-faits" vont être mis en place après les vacances de la Toussaint pour "faire faire les devoirs dans l'établissement". Un soutien pourra être fait par un personnel "type assistant d'éducation" ou "volontaire" précise le recteur.

Un permanent d'association appelé 'l'AFEVE" dont le but est "de former des étudiants volontaires pour soutenir individuellement un ou une élève dans des établissements dans des établissements de différents quartiers de la ville". Deux établissements seront concernés : celui de Stendhal et le collège Diderot de Planoise.

Autre dispositif, les "cordées de la réussite". Elles consistent à relier un établissement secondaire et un établissement universitaire avec des étudiants qui accompagnent "de façon collective" des élèves de collège ou de lycée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Harcèlement au collège Xavier-Marmier : « nous demandons au rectorat de revenir sur sa décision » (collectif AED)

Après la "journée blanche" de jeudi pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, le collectif AED Besançon (assistant d'éducation) a souhaité réagir ce vendredi 21 février 2020 suite "aux propos tenus par les représentants du rectorat".

« Journée blanche » dans un lycée de Pontarlier après un cas de harcèlement scolaire

Mise à jour ce 21 février 2020 • Les enseignants d'un lycée de Pontarlier (Doubs) ont organisé ce jeudi 20 février 2020 une "journée blanche" pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, a-t-on appris auprès des enseignants.

Collège Diderot : le recteur maintiendra « en partie » les moyens alloués aux enseignants référents

Après une opération "collège mort" lundi, puis une journée de grève ce mardi, au collège Diderot à Besançon, le recteur de l'académie a convoqué la presse mardi 18 février pour y répondre et annoncer le maintien "en partie" des moyens dans cet établissement du réseau d'éducation prioritaire (REP+).

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot apporte son soutien au personnel

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.11
couvert
le 22/02 à 21h00
Vent
3.3 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
64 %

Sondage