Alain Joyandet : « 36 000 communes, une chance pour la France »

Publié le 16/09/2016 - 16:09
Mis à jour le 16/09/2016 - 16:09

Alain Joyandet, le sénateur Les Républicains de Haute-Saône, a publié dans le n°320 du Bulletin des élus locaux une tribune dans laquelle il évoque le nombre de commune en France et la richesse qu’il représente. Pour cet homme politique, "elles participent à l'identité française".

5AlainJoyandet004.JPG
Alain Joyandet est parti le premier... ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« 36 000 communes, une chance pour la France« , c’est ainsi qu’Alain Joyandet, sénateur LR de Haute-Saône résume sa pensée dans une tribune libre éditée dans le Bulletin des élus locaux. Même si certains pensent que les 36 000 françaises représentent un poids pour la France, l’élu LR lui indique que « les communes et leurs élus sont plus que jamais nécessaires dans une société fragmentée et une démocratie fragilisée ». Elles sont, selon lui, « une richesse« , mieux, « elles participent à l’identité française ».

« Aucun territoire n’est oublié »

Pour Alain Joyandet, cette répartie territoriale permet à ce qu’ « aucun territoire de la République » ne soit « oublié« , « même si des inégalités demeurent ». La commune serait le seul espace démocratique qui fait encore fortement sens pour les Français, en pleine crise d’identité du politique. L’élu LR appelle aussi à la méfiance des « rationalités modernes » et que l’optimisation des dépenses publiques ne doit pas entrainer la disparition des petites communes.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.78
légère pluie
le 20/05 à 0h00
Vent
2.08 m/s
Pression
1006.92 hPa
Humidité
97 %

Sondage