Alexandra Cordier quitte sa fonction de référente En Marche

Publié le 15/11/2019 - 14:01
Mis à jour le 15/11/2019 - 16:09

Alexandra Cordier, candidate malheureuse à l'investiture En Marche pour la municipale 2020 de Besançon face à Eric Alauzet, a décidé de mettre fin à ses fonctions de référente départementale d'En Marche, ce vendredi 15 novembre 2019. Elle est suivie par de nombreux membres du bureau LREM du Doubs...

Alexandra Cordier ©Alexane Alfaro ©
Alexandra Cordier ©Alexane Alfaro ©

Communiqué d'Alexandra Cordier, le vendredi 15 novembre 2019

"Aujourd’hui, j’ai remis mes fonctions de référente, de responsable du mouvement En Marche pour le Doubs, à Stanislas Guérini.

Depuis juin 2016, j’ai servi notre mouvement et j’ai assumé cette responsabilité avec fierté et bonheur.

Je me suis efforcée d'y répondre en veillant, dans mes fonctions comme dans mes prises de position, à toujours être respectueuse et en accord avec les objectifs de La République En Marche.

J'ai conduit dans le département les campagnes pour les élections Présidentielles, Législatives et Européennes. S'agissant des élections Municipales, j'ai mené en partenariat avec l’équipe départementale et les marcheurs un travail à Pontarlier, Villers-le-Lac, Ornans, dans l’agglomération de Besançon ou encore dans l’aire urbaine de Montbéliard. J’ai toujours porté les valeurs du mouvement et la volonté de renouvellement insufflée par Emmanuel Macron.

"Depuis quelques semaines, je suis en désaccord avec la stratégie politique du mouvement pour notre territoire, à Besançon" Alexandra Cordier

Le fait que notre projet Besançon Métropole 2020 n'ait pas été retenu par la commission nationale d'investiture et que le rapprochement avec le candidat officiellement investi – rapprochement que j’ai appelé de mes vœux – n’ait pu aboutir, crée une certaine confusion.

J'ai beaucoup trop de considération pour les femmes et les hommes de La République En Marche qui servent notre mouvement avec dévouement et compétence, pour accepter que leur action puisse être altérée par ce désaccord.

Pour clarifier cette situation particulière à Besançon, j'ai donc décidé de quitter dès aujourd’hui mes fonctions de référente En Marche pour le Doubs."

Les membres du bureau quittent aussi le navire

Elle est suivie dans cette démarche par plusieurs membres du bureau En Marche du Doubs :

"Alexandra Cordier était un élément indispensable à La République En Marche dans le Doubs. C’était le capitaine à la barre de notre navire. (...)

Dans une volonté de soutien à Alexandra Cordier, mais aussi dans une volonté de renouveler les visages de l’équipe départementale et de faire émerger de nouveaux profils, nous annonçons que nous quittons nos fonctions respectives au sein de La République En Marche dans le Doubs.

Les positions suivantes au sein de l’équipe départementale sont désormais vacantes :

  • Référente départementale
  • Secrétaire général
  • Responsable des Comités Locaux
  • Responsable Budget
  • Coordinateur Europe
  • Responsable des élections
  • Responsable du monde associatif
  • Responsable mobilisation
  • Co-Responsable Communication sur les Réseaux Sociaux
  • Membre du pôle logistique

Si nous quittons l’équipe départementale, nous restons tous membres de La République En Marche et demeurons, pour certains, Co-Animateur  de Comité Local dans le département. Nous sommes et restons des Marcheuses et des Marcheurs engagés dans la vie de notre mouvement localement. En outre, nous réitérons notre soutien à l’action du Président de la République Emmanuel Macron, ainsi qu’au gouvernement."

Signataires :

  • Anthony BARTHOD
  • Guerric CHALNOT
  • Stéphane CHOPIN
  • Myriam LEMERCIER
  • Etienne ROMAIN
  • Patricia ROLAND
  • Antonio SPATAFORA
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.71
chutes de neige
le 02/12 à 12h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
98 %

Sondage