Armes au lycée Jules Haag de Besançon : le personnel exerce son droit de retrait

Publié le 08/12/2023 - 14:19
Mis à jour le 08/12/2023 - 14:31

Une partie du personnel enseignant et agents techniques du Lycée Jules Haag de Besançon a exercé son droit de retrait ce vendredi 8 décembre 2023 en se rassemblant pour dénoncer l'insécurité à l'intérieur de l'établissement.

Lycée Jules Haag ©
Lycée Jules Haag ©

Une quarantaine de personnes étaient réunies devant le site Marceau du lycée en début de matinée, a constaté un correspondant de l'AFP.

"Depuis le 16 octobre, les personnels ont alerté le rectorat et la région Bourgogne-Franche-Comté d'un danger grave et imminent car des armes sont présentes dans l'enceinte de l'établissement", a déclaré Fabien Landry, du syndicat SDEN 25-CGT, porte-parole de l'intersyndicale.

Quelques jours avant l'attentat d'Arras, des individus cagoulés et armés se sont introduits dans l'enceinte du lycée afin d'agresser un élève. Le 16 octobre, une enseignante signalait qu'un élève avait exhibé un gros couteau en cours. Et le 28 novembre, un pistolet de calibre 9 mm, chargé, était découvert à l’internat, conduisant à l'interpellation d'un élève. Celui-ci a été placé sous contrôle judiciaire et sera jugé le 14 février.

Une personnelle aurait tenté de mettre fin à ses jours

"Cette situation a assez duré car 11 de nos collègues sont en arrêt maladie et une collègue a tenté de mettre fin à ses jours cette semaine. La mobilisation de ce matin est aussi pour la soutenir", a poursuivi M. Landry.

Interrogée par l'AFP, la vice-présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté chargée des lycées, Océane Godard, a reconnu un contexte "anxiogène" au Lycée Jules Haag. "Nous entendons les angoisses qui s'expriment mais pour autant la région appelle les personnels à reprendre le travail parce que les élèves ont besoin de retourner en cours", a-t-elle plaidé.

S'agissant des équipements réclamés par les enseignants, Mme Godard a précisé que des barres anti-panique vont être installées sur les portes, de même qu'une gâche électrique sur la porte d'entrée, commandée à distance depuis la loge de l'agent d'accueil. L'installation de la vidéo protection à l'entrée de l'établissement est à l'étude, a-t-elle souligné.

Une fouille de l'internat réalisée par la police nationale

En attendant la mise en place de ces équipements, "nous demandons que deux agents de sécurité soient positionnés à l'accueil", a indiqué M. Landry.

Selon le rectorat de Besançon, "un assistant d'éducation (AED) a été attribué à l'établissement au retour des vacances de la Toussaint, eu égard à la situation et avant même l'incident (du pistolet à l'internat) nous avons dépêché sur place notre équipe mobile de sécurité à plusieurs reprises."

Jeudi matin, une opération de fouille de l'internat avait été opérée par la police nationale, a aussi noté le rectorat. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Venez découvrir les microtechniques ! SUPMICROTECH ouvre ses portes le samedi 9 mars à Besançon

PUBLI-INFO • Venez découvrir les microtechniques ! SUPMICROTECH ouvre ses portes le samedi 9 mars à Besançon
SUPMICROTECH, l’École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques, organise une journée portes ouvertes samedi 9 mars 2024 de 9h à 17h. L’occasion pour les futurs élèves et les curieux de découvrir l’univers de cette école d’ingénieurs dont la réputation n’est plus à faire : on y apprend à concevoir et à réaliser les microsystèmes du futur, pour les secteurs du transport, du luxe et de la précision, de l’instrumentation ou encore de la santé !

UTBM Innovation Crunch time : un challenge XXL avec 60 entreprises et 1.300 étudiants ingénieurs à Montbéliard

Du 4 au 8 mars 2024, l’Axone deviendra le 4e campus de l’UTBM et recevra plus de 60 entreprises et association pour mettre 1.300 étudiants ingénieurs au défi lors de la cinquième édition de l’UTMB Innovation Crunch time. Ce challenge XXL est le défi technologique universitaire le plus important en Europe.

Un plan à 60 millions d’euros pour rénover 12 écoles et 3 crèches à Besançon

PUBLI-INFO • Jusqu’en 2026, la Ville de Besançon prévoit un plan à 60 millions d’euros pour rénover 12 écoles et trois crèches, il s’agit du ”plan écoles-crèches”. Dans ce cadre, une exposition sur les murs de la mairie est consacrée à ces travaux jusqu’à l’aboutissement des projets.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.92
légère pluie
le 02/03 à 18h00
Vent
0.79 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
75 %