Assemblée : le député belfortain Michel Zumkeller rejoint le groupe de Borloo

Publié le 19/09/2012 - 19:02
Mis à jour le 19/09/2012 - 19:22

Le député radical du Territoire de Belfort, Michel Zumkeller, a annoncé mercredi qu'il quittait le groupe UMP de l'Assemblée pour rejoindre le groupe UDI de Jean-Louis Borloo qui comptera désormais 30 députés.

267330.jpg
Michel Zumkeller © dr

centre

PUBLICITÉ

Michel Zumkeller, qui siégeait depuis 2002 au groupe UMP, n’avait pas souhaité rejoindre le groupe UDI lors de sa création il y a trois mois, échaudé par les divisions qui avaient marqué les précédents rassemblements centristes au sein de la confédération des centres (ARES).

« Mon problème, c’était de savoir exactement ce qu’on faisait. Et tant qu’on n’avait pas la certitude de créer quelque chose d’important autour de Jean-Louis Borloo je ne souhaitais pas m’investir. Mais, à partir du moment où hier a été créée une vraie force centriste qui fédère tous les courants. Moi, cela me va très bien », a expliqué le député.

« En tant que président de groupe, l’arrivée d’un nouveau député est un moment particulier. C’est le signe que notre positionnement politique peut séduire de nouveaux élus. A titre personnel, j’ai eu l’occasion de travailler à de nombreuses reprises avec Michel. C’est un homme de convictions, progressiste, toujours à l’écoute de ses concitoyens. Je sais ce qu’il va apporter à notre groupe. Je connais ses attentes. Je le remercie de la confiance qu’il m’accorde ainsi qu’au groupe », a salué Jean-Louis Borloo dans un communiqué.

Le député du Territoire de Belfort a indiqué qu’il allait également rejoindre le nouveau parti UDI lancé mardi par Jean-Louis Borloo dans lequel il s’occupera du commerce, des PME et de l’artisanat. Membre du Parti radical depuis 2004, Michel Zumkeller avait soutenu Jean-Louis Borloo lorsqu’il avait décidé l’indépendance du parti valoisien vis-à-vis de l’UMP et voulu se présenter à la présidentielle.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.85
légère pluie
le 18/10 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1012.9 hPa
Humidité
93 %

Sondage