Assemblée nationale: les députés francs-comtois sont-ils de bons élèves?

Publié le 06/12/2009 - 10:21
Mis à jour le 06/12/2009 - 10:21

Grâce à un site internet tout à fait sérieux, on peut désormais évaluer le travail des députés dans le moindre détail. Le site a été créé à l'occasion des débats sur le projet de loi Hadopi en septembre 2009.

1259943908.jpg
©archives carvy
PUBLICITÉ
NosDéputés.org cherche à mettre en valeur l’activité parlementaire des députés à l’Assemblée Nationale en synthétisant les différentes activités législatives et de contrôle du gouvernement. « Ce site essaie de donner aux citoyens de nouveaux outils pour comprendre et analyser le travail de leurs représentants », expliquent les auteurs qui ont compilé la totalité des 300 000 interventions en commissions et en hémicycle, 50 000 questions écrites et 30 000 amendements de la législature en cours.
 
Une vision synthétique pour chaque député
 
« Nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer une vision synthétique de l’activité de chaque député », promettent les fondateurs. Effectivement, le site analyse l’activité de chaque député à travers une dizaine de critères allant des semaines d’activité au nombre de questions, écrites ou orales, en passant par les interventions en commission ou dans l’hémicycle.
 
Les statistiques affichées par NosDéputés.org sont mises à jour en permanence et concernent les douze dernier mois. Nous avons prix en compte les chiffres affichés la semaine dernière.
 
Alors, les 13 députés francs-comtois, deux PS et 11 UMP, sont-ils des parlementaires appliqués ? Méritent-ils une bonne note ? Il est impossible de faire un classement général final car chaque député a sa marotte, comme par exemple Jean-Michel Villaumé qui a signé 660 amendements ou Michel Zumkeller qui a posé 226 questions écrites, ce qui fausse les moyennes. En revanche, il est possible de tirer quelques leçons critère par critère (encadré).
 
Par exemple, l’assiduité des députés se mesure en fonction du critère de semaines d’activité. En fait, c’est le nombre de semaines où le parlementaire a été relevé présent en commission ou a pris la parole (même brièvement) dans l’hémicycle dans les 12 derniers mois.
 
Binetruy en tête, Moscovici à la traine…
 
Les députés les plus assidus sont Jean-Marie-Binetruy (UMP) 36 semaines, Marie-Christine Dalloz (UMP) 31 semaines, Jacques Grosperrin UMP) 31 semaines, Patrice Debray (UMP) 29 semaines, Françoise Branget (UMP) 27 semaines, Jean-Michel Villaumé (PS) 21 semaines, Michel Raison (UMP) 21 semaines, Damien Meslot (UMP) 19 semaines, Marcel Bonnot (UMP) 18 semaines, Jean-marie Sermier (UMP) 18 semaines, Jacques Pélissard (UMP) 15 semaines, Michel Zumkeller (UMP) 11 semaines et Pierre Moscovici (PS) seulement 10 semaines.
 
Force est de constater que certains parlementaires sont trois plus présents que d’autres… Un argument en or pour ceux qui prônent le non-cumul. Le citoyen électeur, grâce à cet outil, pourra se faire une idée de l’implication de son député au cours de son mandat. C’est un critère plus fiable que les promesses électorales.
 
 
 
 
 
Tous les autres classements
 
 
Présence en commission: Binétruy (76), Grosperrin (46), Branget (42), Debray (33), Raison (32), Bonnot (32), Villaumé (31), Dalloz (30), Sermier (25), Meslot (21), Pélissard (16), Moscovici (10), Zumkeller (9).
 
Nombre d’interventions en commission: Branget (29), Dalloz (27), Grosperrin (24), Raison (22), Meslot (14), Debray (12), Villaumé (10), Binetruy (10), Sermier (9), Pelissard (4), Bonnot (2), Zumkeller (0), Moscovici (0).
 
Nombre d’interventions longues (plus de 20 mots) dans l’hémicycle: Dalloz (49), Branget (33), Raison (31), Debray (25), Binetruy (20), Pélissard (18), Meslot (16), Villaumé (11), Grosperrin (11), Moscovici (10), Zumkeller (4), Bonnot (3), Sermier (1).
 
Nombre d’interventions courtes (20 mots et moins) dans l’hémicycle: Dalloz (78), Pélissard (17), Branget (13), Grosperrin (8), Debray (5), Raison (3), Villaumé (2), Meslot (2), Moscovici (1), Bonnot (1),Binetruy (1), Sermier (0), Zumkeller (0).
 
Nombre d’amendements signés ou co-signés: Villaumé (660), Moscovici (215), Raison (118), Dalloz (91), Branget (82), Binetruy (56), Debray (56), Pélissard (36), Grosperrin (26), Bonnot (24), Zumkeller (9), Sermier (5), Meslot (2).
 
Nombre de questions écrites : Zumkeller (226), Meslot (120), Grosperrin (78), Raison (53), Bonnot (52), Branget (49), Dalloz (41), Binetruy (26), Sermier (24), Villaumé (13), Debray (11), Moscovici (9), Pelissard (8).
 
Nombre de questions orales : Villaumé (5), Dalloz (4), Branget (4), Raison (3), Moscovici (3), Binetruy (3), Grosperrin (3), Meslot (3), Pelissard (3), Bonnot (1), Sermier (1), Zumkeller (0), Debray (0).
 
Classement établi à la date du 2 décembre.
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Dans un communiqué de lundi 21 octobre 2019, l'ancien candidat à l'élection municipale en 2014 Jacques Grosperrin dit être "surpris et flatté" par les candidats à l'élection en 2020 qui auraient un programme largement inspiré du sien. Il leur reproche de ne pas "avoir d'imagination".

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.24
couvert
le 22/10 à 12h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
77 %

Sondage