Assises de Haute-Saône : 18 ans de réclusion pour le forcené de Corre qui avait tué sa compagne

Publié le 19/01/2017 - 07:30
Mis à jour le 19/01/2017 - 07:30

Les jurés ont retenu la préméditation. L'homme qui avait tué sa compagne le 13 octobre 2013 dans le village de Corre, alors qu'elle s'apprêtait à quitter le domicile conjugal, a été condamné ce mercredi 18 janvier 2017 à 18 ans de réclusion criminelle pour assassinat.

capture_decran_2013-10-10_a_18.25.29.png
La Commune de Corre est située à 15 km au nord de Jussey près de la frontière avec les Vosges ©googlemap
PUBLICITÉ

18 ans de réclusion criminelle pour assassinat. L’avocat général avait requis 25 ans. A l’annonce du verdict, la famille de cette mère de famille de quatre enfants âgée de 40 ans tuée d’un coup de fusil dans le thorax, semblait soulagée que la préméditation soit retenue. Un drame familial sur fond de séparation. L’homme de 50 ans avait essayé de la convaincre de rester. Lorsqu’il a été sûr qu’elle voulait se séparer, il a ouvert le feu.

L’homme s’était rendu au GIGN plusieurs heures après le décès de sa femme. Le quadragénaire s’était procuré un fusil deux jours avant le drame chez un membre de sa famille.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.45
couvert
le 22/07 à 15h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1022.61 hPa
Humidité
40 %

Sondage